En Chine, un laboratoire a cloné un chat domestique pour la première fois

Les animaux domestiques sont très appréciés en Chine. Selon un rapport de 2018 de CNBData, le pays compte plus de 73 millions de propriétaires d’animaux de compagnie. Plus de deux tiers d’entre eux préfèrent les chiens ou les chats. Huang Yu en fait partie. Son chat, un Britannique à poil court, est récemment mort à cause d’une maladie des voies urinaires. Il l’a qualifié de spécial et d’inoubliable.

N’arrivant pas à se résoudre au décès de l’animal, il a décidé de le cloner.

chats

Crédits Pixabay

Pour ce faire, il s’est rendu chez Sinogene Biotechnology Company, à Pékin. Il s’agit d’une société privée chinoise spécialisée dans la génétique. Les scientifiques des laboratoires de l’entreprise ont extrait les cellules du chat originel et placé l’embryon de clonage dans le ventre d’une mère porteuse. Après 66 jours, le premier chat cloné au monde est né, le 21 juillet 2019.

Son nom est « Darlic ». Il pourrait être le premier d’une nouvelle génération d’animaux domestiques clonés. En effet, l’entreprise prévoit de faire du clonage d’animaux de compagnie un nouveau service.

Déployer l’IA pour transférer les souvenirs du chat mort au chat cloné

La société travaille sur des expériences de clonage de chat depuis 2018. Elle a fait part de sa prouesse scientifique au public lors d’une conférence de presse qui a eu lieu la semaine dernière, à Beijing.

Lai Liangxue est scientifique en chef de la société et chercheur à l’Académie chinoise des sciences. Il a indiqué au Global Times que le chat originel et Garlic ont des apparences identiques. Néanmoins, il a noté qu’ils ne semblent pas avoir le même tempérament.

Afin de proposer un clonage parfait, Sinogene Biotechnology Company prévoit de mettre en œuvre la technologie de l’intelligence artificielle pour transférer la mémoire du chat mort au chat cloné.

Une possibilité d’application pour les espèces en voie de disparition

Zhao Jianping est le directeur général adjoint de Sinogene. Estimant que le marché est prometteur, il a annoncé que l’entreprise propose désormais un service de clonage de chat. Un chat cloné coûterait 250 000 yuans (35 400 dollars). Pour cloner un chien, il faudrait débourser 380 000 yuans (53059 dollars).

En outre, l’entreprise prévoit également une application de la technique sur les animaux en voie de disparition. Toutefois, il existe certaines contraintes. « En raison du nombre limité d’espèces en voie de disparition, comme les pandas géants, les scientifiques ne peuvent mener directement des expériences de clonage sur ces espèces à moins que nous ne trouvions un remplaçant », a expliqué Lai.

Naturellement, ces expériences sont controversées au sein de la communauté scientifique. Certains ont parlé d’atteinte au droit des animaux, d’autres ont fait allusion à des problèmes éthiques.

Mots-clés animauxclonage