En Chine, un village a été placé en isolement en raison de cas de peste bubonique

Les autorités sanitaires chinoises viennent d’annoncer la mort d’une personne ayant été infectée par la peste bubonique. Depuis le mois de juillet, c’est le deuxième cas de décès causé par cette maladie ayant été constaté dans la même région. Cependant, ni l’identité de la victime ni l’origine de la contamination n’ont été révélées.

Pour éviter la propagation du microbe, le village de Suji Xincun, en Mongolie-Intérieure, dans le nord de la Chine, a été mis en quarantaine.

Un homme vêtu d'un masque remontant à l'âge d'or de la peste

Photo de Nick Bondarev provenant de Pexels

Après la première apparition du nouveau Coronavirus, plusieurs cas suspects de peste bubonique ont été recensés en Chine. La consommation de viande de marmotte en serait pour quelque chose. Le fait est qu’un adolescent de 15 ans et ses deux frères ont aussi contracté la maladie après en avoir mangé.

Le jeune garçon y a succombé, tandis que les autres ont pu guérir à temps.

Parmi les 35 individus confinés dans le petit village de Suji Xincun, neuf auraient été en contact direct avec la personne décédée. À présent, des mesures de désinfection sont effectuées dans toute la région quotidiennement.

La peste ne serait plus une réelle menace

D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la peste bubonique ne représenterait plus vraiment une réelle menace pour l’humanité, contrairement à d’autres épidémies. Par contre, le traitement doit se faire le plus rapidement possible, c’est-à-dire dans les heures qui suivent la contamination, sinon la mort sera certaine.

Pour l’instant, aucun autre habitant de Suji Xincun n’a été testé positif à la maladie, même ceux qui sont entrés en contact avec le défunt. Il semble que la situation soit bien gérée par les autorités sanitaires locales. Quoi qu’il en soit, la Chine fait appel à une extrême vigilance de la part de toute la population pour éviter une nouvelle catastrophe.

Une maladie ré-émergente selon l’OMS

La peste bubonique est une maladie très ancienne. Sa première apparition dans l’histoire n’est pas clairement déterminée, mais il semblerait qu’elle date de l’Antiquité. Le premier cas confirmé de peste remonte au Ve siècle, en Europe. Au milieu du XIVe siècle, plus d’un tiers de la population européenne ayant vécu dans le bassin méditerranéen a été exterminé par ce fléau.

Pour rappel, les symptômes se manifestent par des gonflements douloureux du système lymphatique, de la toux et une forte fièvre.

D’après des recherches menées à l’Institut Max-Planck, en Allemagne, la peste aurait déjà fait des ravages il y a quatre mille ans. Malgré l’existence de traitement par antibiotique, la plus vieille des épidémies continue de faire parler d’elle. L’OMS la décrit comme « une maladie ré-émergente », avec environ mille à deux mille cas signalés par an.