En confinement, il court un marathon… dans son jardin

Un Londonien âgé de 36 ans a couru un marathon de 4 heures et 57 minutes dans son jardin. Il a couru 873 fois dans une zone restreinte mesurant environ 50 mètres. Au total, il a parcouru 43 kilomètres. Avant le confinement, James Page s’était entraîné pour une compétition qui devait avoir lieu dans le désert du Sahara, mais qui a été reportée à cause du coronavirus.

Espérant que ses efforts ne seront pas vains et pour éviter que ses performances diminuent, il continue de courir.

Un homme en train de courir un marathon

Un homme en train de courir un marathon

Les initiés savent pertinemment qu’il est très difficile de courir et de prendre de la vitesse dans un si petit endroit. Ainsi, Page n’a pas pu aller plus vite et battre ses records personnels. Il était obligé de maintenir un rythme raisonnable pour éviter les accidents. En effet, chaque coin et virage pouvait s’avérer dangereux.

« Ce n’était pas aussi dur que je le pensais », a néanmoins confié le coureur au journal The Guardian. C’était même agréable à faire. Il faisait beau et ma femme et mes enfants aimaient me regarder courir ».

Faire des exercices pour mieux gérer le confinement

Depuis la propagation du Covid-19, le gouvernement britannique a conseillé aux gens de faire des exercices tout en restant chez eux. Pour réaliser un marathon de 4 heures et 57 minutes, Page s’est régulièrement équipé d’eau, d’électrolytes, de noix, de gels et de bonbons. L’athlète a également changé de direction toutes les vingt minutes pour se protéger les genoux.

Outre le dessein de compétition de Page, cet effort également a contribué à la collecte de fonds organisée par une association caritative contre le cancer des enfants au Royaume-Uni. Le père et la mère du marathonien ont été atteints d’un cancer. Toutefois, ils ont vaincu la maladie après avoir traversé beaucoup d’épreuves. C’est ce qui le motive à apporter ses aides aux personnes qui sont touchées par ce fléau.

« Ma mère s’est rendu compte de la situation lorsque mon père a reçu un diagnostic de cancer de l’intestin. À présent, mon père va très bien et a surmonté le pire, mais ma mère doit être prudente », a-t-il confié.

Pour la bonne cause

Children With Cancer UK a organisé une course baptisée Together as One. Celle-ci devait avoir lieu le 26 avril, ce semble improbable compte tenu du contexte actuel. Ainsi, l’association encourage les gens à courir là où ils le peuvent entre 9h30 et 10h30 pour une collecte de fonds.

Les gains seront attribués à la recherche sur le cancer infantile.