En Côte d’Ivoire, il existe une île faite de débris flottants

C’est une idée qui ne manquera pas d’inspirer ceux qui sont à la recherche de solutions à la fois simples et innovantes pour protéger l’environnement. Avec 700 000 bouteilles, un ancien entrepreneur informatique français installé en Côte d’Ivoire a réussi à créer une île flottante sur laquelle il a bâti un hôtel.

Au total, 200 tonnes de débris plastiques ont été nécessaires pour construire les 1000 m² de surface flottante d’Éric Becker. En plus des bouteilles en plastique, l’île artificielle se maintient sur l’eau grâce à des morceaux de polystyrène, voire des débris de sandales de bain. Située sur une étendue d’eau peu profonde à Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire, la petite station balnéaire comporte un hôtel qui accueille actuellement environ 100 personnes par semaine. On y dénombre un restaurant, une piscine et quelques chambres dont la nuitée coûte en moyenne 91 €.

Crédits Pixabay

Ce qui attire cependant le plus les clients, c’est le concept original du lieu. En effet, l’idée associe créativité et préservation de l’environnement en donnant une seconde vie aux déchets plastiques.

Une idée originale pour entrer en concurrence avec les grands hôtels

Pour Mathurin Yao Saky, un ami qui avait conseillé Becker sur le projet, il a été nécessaire de faire preuve de créativité vu l’importance du nombre de grands hôtels dans la région. « Lorsque vous êtes en concurrence avec de grands hôtels, vous avez besoin d’une idée originale, telle qu’une île flottante. C’est devenu une attraction touristique », a-t-il indiqué d’après nos confrères de France24.

L’autre avantage de cette île flottante, c’est qu’elle peut être déplacée. À cela s’ajoute le fait qu’elle est susceptible d’inciter d’autres personnes à vivre sur des lagunes tout en misant par exemple sur la pisciculture comme activité quotidienne.

Un concept qui n’est pas tout à fait écologique

Becker a facilement reconnu que son idée n’était pas totalement verte vu les déchets engendrés par l’hôtel. Ce qui est cependant intéressant, c’est qu’elle permet de recycler les bouteilles en plastique qui envahissent de plus en plus les océans et les cours d’eau. « Ce qui est bien avec ce concept, c’est que nous prenons quelque chose de négatif — la pollution des bouteilles en plastique — et le transformons en quelque chose de positif. Si seulement nous pouvions tous le faire à une échelle individuelle », a expliqué l’ancien entrepreneur informatique.