En Egypte, des archéologues ont découvert une tombe vieille de 4000 ans et en très bon état

L’Égypte n’en finit pas de continuer à dévoiler ses trésors cachés, et ce, même après plusieurs décennies de découvertes et d’exploration de nombreux sites archéologiques.

La dernière en date, après une série de trouvailles qui a remis le pays des pharaons sur le devant de la scène, est la découverte d’une tombe vieille de 4000 ans, encore très bien conservée malgré son âge.

En Egypte, des archéologues ont découvert une tombe vieille de 4000 ans et en très bon état

Crédits Pixabay

Les archéologues pensent que la tombe découverte dans la nécropole de Saqqarah serait en fait la sépulture d’un noble du nom de Khuwy, qui aurait vécu sous le règne du pharaon Djedkare Isesi dont le règne remonte à la Ve dynastie, c’est à dire, entre environ 2500 et 2300 avant notre ère.

Une tombe de plus découverte à Saqqarah

Saqqarah est un vaste site qui a servi de nécropole pour les anciens Égyptiens tout au long de la période antique. C’est pour cela que cette région est très propice à la découverte de nombreuses tombes royales, mais également de sépultures plus modestes, en l’occurrence celles de nobles et de proches de souverains.

Les archéologues ont pu ainsi révéler les tombes de rois, de reines et de pharaons qui ont gouverné l’Égypte antique, depuis la 1ere dynastie à la 8e dynastie. Le site a également servi d’ultime demeure à de nombreux nobles et membres de la famille royale, à l’instar de celle qui a été récemment découverte.

La tombe d’un proche du pharaon Djedkare Isesi ?

Se trouvant à proximité de la pyramide du pharaon Isesi, la tombe en forme de L donne accès à un petit couloir qui aboutit sur une antichambre puis sur une grande salle . Les murs sont richement ornés et recouverts d’inscriptions dans un excellent état de conservation soit en passant, malgré l’âge avancé de la tombe.

Outre l’opulent décor, on a également découvert la momie du défunt ainsi que les vases canopes qui contiennent ses organes.

L’interprétation des inscriptions trouvées par les archéologues leur a permis d’identifier le défunt, en l’occurrence, un certain Khuwy. Il s’agirait d’un noble qui a vécu du temps du pharaon Isesi. Mais plus important, la proximité de sa sépulture de celle de la pyramide du pharaon de la Ve dynastie suggèrerait qu’ils seraient même proches.

Mots-clés archéologie