En Floride, Alexa a peut-être été témoin d’un meurtre

Alexa est partout. L’assistant d’Amazon rencontre un franc succès depuis son lancement et les produits Echo se vendent par palettes entières. Et il semblerait que cette prolifération d’assistants et d’enceintes connectées ait parfois de bons côtés.

C’est du moins la conclusion que l’on peut tirer de l’étrange histoire rapportée par le Guardian. Une histoire digne des meilleures séries policières.

Meurtre Fitbit

L’affaire remonte à l’été dernier, et plus précisément en juillet.

Alexa “témoin” d’un meurtre ?

Sylvia Galva Crespo, une femme de trente-deux ans originaire de Hallandale Beach en Floride a été tuée d’une balle reçue en pleine poitrine. Alertée, la police est rapidement intervenue sur place et elle a bien entendu interrogé le mari de la victime, un homme de quarante-trois ans du nom d’Adam Crespo.

Ce dernier n’a malheureusement pas été d’un grand secours et il s’est contenté d’évoquer un simple accident sans donner plus de détails.

Peu convaincu par la défense de l’homme, le procureur a pris la décision de le poursuivre pour meurtre au second degré, mais il lui appartient désormais de prouver sa culpabilité.

Si ce fait divers semble relativement commun, c’est la manière dont les enquêteurs ont abordé le problème qui s’avère finalement assez originale.

La police a en effet indiqué qu’elle pensait que des preuves du crime pouvaient potentiellement se trouver… sur les serveurs d’Amazon. En effet, le couple possédait plusieurs enceintes de la gamme Echo à son domicile, notamment dans la chambre où a eu lieu le drame, et les enquêteurs pensent de ce fait qu’il est possible qu’Alexa ait “entendu” et enregistré quelque chose.

Une dispute au sein du couple, et un Echo bien placé

Après s’être tournée vers Amazon, la police de la Floride a obtenu les enregistrements correspondant à la période. D’après le porte-parole du département de police de Hallandale Beach, ces extraits seraient actuellement en cours d’analyse.

Selon le témoignage d’un ami de la famille présent sur place au moment des faits, le couple se serait disputé quelques minutes avant l’incident. Toutefois, il ignore le sujet exact de la dispute. C’est ce qui a poussé les enquêteurs à se tourner vers Alexa.

De son côté, Adam Crespo a payé sa caution, une caution atteignant tout de même les 65 000 $. Il est donc libre pour l’instant.

A noter que ce n’est pas la première fois qu’Alexa se trouve mêlée à une affaire aussi sordide.

Mots-clés alexaamazon