En Floride, il est possible de se faire enterrer dans un cimetière sous-marin

Un cimetière insolite situé au fond du golfe du Mexique attire l’attention de milliers de clients depuis son ouverture officielle, il y a environ dix ans. Le prix exorbitant qui varie entre mille cinq cents dollars et huit mille dollars n’a pas empêché les futurs résidents d’y réserver une place. Ils sont prêts à payer cher le calme éternel qui règne au fond de la mer, non loin du littoral en Floride.

Le « Neptune Memorial Reef » compte à présent près de mille cinq cents résidents. Actuellement, quatre mille autres places sont en pleine construction. L’«enterrement sous-marin » semble séduire les habitants de Floride, surtout les amoureux de l’océan. Il s’agit certainement, pour eux, du meilleur endroit pour reposer en paix.

NMReef

Le récif a été inspiré par la légendaire et mythique Atlantide. Ce lieu de sépulture sous-marin abrite de nombreuses pierres commémoratives, à l’allure soignée et d’une valeur importante. Sa particularité a rendu la nécropole unique et populaire.

Enterrement et tourisme aquatique

Le récif commémoratif de Neptune n’est pas seulement un lieu de sépulture sous-marin. Au fil du temps, l’endroit est devenu un lieu de contemplation de toutes sortes de créatures végétales et animales aquatiques. Les organisateurs l’ont bien aménagé en accueillant des espèces uniques, estimant que tout cela restera un écosystème durable.

Selon Jim Hutslar, cofondateur du récif : « Nous voyons des animaux ici que nous n’avons jamais vu auparavant. Ceux qui ont disparu depuis longtemps ». « Nous avons effectivement trouvé un long oursin vert qui a été considéré comme éteint dans la mer des Caraïbes ».

La visite des tombes pour les proches du défunt est rendue agréable et même touristique grâce au style d’aménagement. Néanmoins, les visiteurs sont obligés de faire des plongées sous-marines.

Une idée préhistorique

D’après National Geographic, des archéologues ont découvert un cimetière amérindien datant de sept mille ans dans le Golfe du Mexique, pas très loin de l’actuel récif. Ce site a permis d’identifier comment et où ces peuples préhistoriques enterraient leurs morts.

La sépulture a été submergée suite à l’élévation du niveau de la mer, mais elle a été bien conservée. Cela a permis à un groupe d’archéologues d’analyser des restes humains et des artefacts datant de cinq mille ans avant notre ère.

Crédits Photo : NM Reef