En Floride, une ville a diffusé une alerte portant sur une invasion zombie

Une ville de Floride a envoyé par erreur une “alerte zombie” lors d’une panne d’électricité récente. Un journal local rapporte que les administrateurs de la ville semblent avoir envoyé l’alerte à tous les résidents de la ville vers 1h45 du matin dimanche.

L’alerte, sous forme de message texte, disait : « Coupure de courant et alerte zombie pour les résidents du Lake Worth et de Terminus. Il y a maintenant moins de sept mille trois cent quatre-vingts clients concernés en raison d’extrême activité zombie. Le temps de restauration est incertain », le tout en lettres majuscules et en rouges.

Camp Zombie

Pour rappel, Terminus est le nom de la ville dans la célèbre série télé The Walking Dead.

Un mystérieux message annonçant une invasion zombie

Le courant a été coupé dans la ville de Lake Worth, pendant environ 27 minutes pour les 7 880 clients, mais Ben Kerr, l’agent d’information publique de la ville, a vite rassuré les résidents : “Je tiens à réitérer que Lake Worth n’a aucune activité zombie actuellement et présenter nos excuses pour le message du système”.

Selon une page Facebook dédiée à la ville, appelée Lake Worth Live, l’alerte push à propos de la panne de courant devait effectivement être envoyée aux résidents, mais l’inclusion de “l’activité zombie” ne l’était pas. Les autorités disent qu’elles ne savent toujours pas qui a envoyé “l’alerte zombie” aux résidents de cette ville. Le porte-parole de Lake Worth, Ben Kerr, a déclaré qu’une enquête indépendante était en cours pour déterminer qui était derrière ce message.

Qui donc est à l’origine du message d’alerte zombie ?

Au cours de l’enquête interne de la ville, Kerr dit que les autorités ont déterminé qu’aucun employé actuel ou ancien n’a édité le message pré-préparé pour annoncer une invasion de zombies. Il a également confié que “personne n’a été viré pour ça”.

Kerr a déclaré qu’un problème de piratage a été soulevé lors de l’ouragan Irma en septembre dernier. Mais cette question a été traitée rapidement, dit-il. Il a ajouté que les autorités pensaient avoir récupéré tous les messages, “mais il s’avère qu’il y en avait un qui se cachait dans le système.”

Ce n’est pas la première fois qu’une alerte de ce type provoque la panique en Floride. En février 2018, une alerte de tsunami a été envoyée à habitants du comté de Palm Beach, en Floride. En réalité, le message était juste un “test” envoyé par le Centre d’Alerte aux Tsunamis en Alaska. Il a cependant provoqué la panique générale, poussant même une société de prévision météo de la région à envoyer de vraies alertes aux habitants des zones locales le long des côtes de l’Atlantique et du Golfe.

Mots-clés insolite