En Inde, un collège a installé des caméras dans les toilettes des garçons pour éviter la triche

C’est à Dharam Samaj Degree College, une école dans la ville d’Aligarh de l’État d’Uttar Pradesh, Inde, que l’histoire se déroule. On trouve désormais des caméras de surveillance dans les toilettes des hommes de cet établissement.

Selon l’explication de Subhash Choudhary, surveillant en chef du collège, la mise en place des caméras avait pour but de dissuader les collégiens de tricher pendant les examens.

Les collégiens n’ont pas pour autant apprécié le geste et ont considéré cela comme une invasion de leur intimité. Ils ont été également surpris que les caméras soient uniquement installées dans leurs toilettes, car on n’en trouve pas chez les femmes. Les surveillants ont affirmé qu’avant, on trouvait différentes preuves de tricherie dans les toilettes des hommes.

Les responsables ont en outre indiqué que les caméras ne filment que le dos des différents usagers des lieux.

D’anciens étudiants du collège ont confirmé la présence des caméras et le malaise que cela génère. Il y en a même qui considèrent la mise en place de ce système de surveillance comme une discrimination sexuelle flagrante, car les filles ne sont pas surveillées.

Les étudiants opposés aux caméras

Tous les étudiants ou collégiens qui se sont affirmés à ce sujet désapprouvent le fait qu’on surveille les garçons jusqu’aux toilettes.

Si certains ironisent ou font des blagues à ce propos, d’autres se montrent catégoriquement en désaccord en tenant des propos sévères à l’encontre de l’équipe pédagogique de l’établissement.

Il y a même des étudiants qui pointent directement du doigt l’administration de l’école. Pour eux, ce n’est pas la faute des collégiens si les responsables sont incapables de les empêcher de tricher. Il s’agit plutôt d’un échec administratif. Ils affirment qu’ils sont surveillés de partout. Si des étudiants arrivent encore à tricher, c’est parce qu’il y a des failles au niveau de l’administration.

Des menaces

Tous les collégiens ou ex-collégiens de Dharam Samaj Degree College ont répondu à l’unanimité « contre » l’installation de caméras de surveillance dans les toilettes des hommes. Ils demandent tous d’enlever les caméras.

Certains étudiants comme Sono Thakur ont même menacé de casser les caméras si les responsables insistent encore à les maintenir en place. Les étudiants en rage ne supportent pas l’idée qu’on viole leur vie privée.

Ils pensent être capables de faire des grèves ou d’inciter les collégiens à prendre part à la destruction de ces biens de l’établissement.

Mots-clés insolite