En Indonésie, WhatsApp a servi à propager des infox sur un séisme

Le 26 septembre dernier, l’Indonésie a été frappée par un violent séisme. Le tremblement de terre, d’une magnitude de 6,5, suivi de plus d’un millier de répliques, a fait de nombreuses victimes et d’innombrables dégâts matériels. Trente-sept personnes, dont plusieurs enfants, ont succombé à la catastrophe. Les autorités locales ont également enregistré une dizaine de blessés et plus de 6 000 maisons endommagées.

À l’heure actuelle, les habitants de l’archipel de 17 000 îles et îlots sont encore sous le choc. Jusqu’à mercredi, la province des Moluques était en état d’alerte. Il s’agit d’un archipel indonésien où près de 135 000 personnes se sont réfugiées dans des tentes et autres abris temporaires.

WhatsApp a commencé à bannir les personnes utilisant une version modifiée de l'application

Crédits pixabay.com

La situation est empirée, nous apprend Le Point, par de fausses informations qui circulent sur les réseaux de messagerie instantanée comme WhatsApp. Terrorisés, beaucoup de réfugiés, dont la résidence n’a pas été détruite, ne sont pas encore prêts à rentrer chez eux.

Des infox sur un plus gros séisme et un tsunami

D’après les infox, il y aurait encore un plus violent tremblement de terre qui se prépare. D’autres rumeurs ont fait allusion à un tsunami imminent. « Il y a tellement d’infos sur un plus gros tremblement de terre », a déclaré Agus Wibowo, porte-parole national de l’agence de gestion des catastrophes, à l’AFP.

« Les gens ont peur et préfèrent rester dans des abris, » a poursuivi Agus Wibowo. Pourtant, les autorités locales ont déjà publié des documents officiels annonçant qu’il n’y a aucun risque que de tels évènements se produisent, du moins à court terme.

Voici l’un des messages qui circulent sur la plateforme de messagerie instantanée : « C’est à vous de décider d’y croire ou non, mais j’ai parlé à un membre de ma famille et apparemment Ambon sera submergée dans les prochains jours. » Notons qu’Ambon est la capitale de la province des Moluques.

Une zone à forte activité sismique

L’archipel indonésien est formé par la convergence de trois grandes plaques tectoniques, notamment celles d’indopacifique, d’Australie et d’Eurasie. Il est situé dans la ceinture de feu du Pacifique, ce qui en fait une région géographique à forte activité sismique.

D’ailleurs, l’année dernière, le pays a fait face à un tremblement de terre d’une magnitude de 7,5, suivi d’un tsunami sur l’île de Celebes. Les autorités locales ont enregistré un bilan de 4 300 personnes mortes et disparues.

Mots-clés whatsapp