En Irlande, il y pain et… pain (selon la Cour Suprême)

Si Subway, une chaîne de fast-food, est mondialement connu depuis plusieurs années, c’est surtout grâce à ces sandwiches. Mais la dénomination du composant essentiel à cet aliment, le pain, pose problème à la Cour suprême d’Irlande.

Le pain qui constitue les sandwiches de Subway ne peut en effet pas être considéré comme du pain à proprement dit, selon la Cour suprême irlandaise. En vertu de la loi irlandaise de 1972 sur la taxe sur la valeur ajoutée, le dosage des éléments qui le constitue le classerait plutôt dans les pâtisseries.

Photo d'un sandwich au fromage

Crédits Pixabay

Même si Subway dit qu’elle a toujours fait comme cela, la justice irlandaise est ferme et ne changera pas de position. Dans tous les cas, l’affaire n’affectera sûrement pas l’appétit des habitués des sandwiches de Subway.

Il y a trop de sucre, et c’est là le souci pour ce pain

La gamme de pains utilisés pour les sandwiches de Subway est très diversifiée. Il y a par exemple du pain blanc, du pain à base de blé fait avec neuf différentes graines, et bien d’autres encore. Mais le problème réside apparemment dans leur teneur en sucre.

Selon cette fameuse loi irlandaise de 1972, pour que du pain puisse être qualifié ainsi, le poids total de la farine doit renfermer moins de 2 % de sucre. Cependant, dans le pain des sandwiches de Subway, cette teneur maximale est largement dépassée. En effet, le taux de sucre y est de 10 %.

De ce fait, en Irlande, toujours selon cette loi, les sandwiches de Subway seraient plutôt un genre de pâtisserie. En tout cas, la Cour suprême irlandaise l’entend de cette oreille.

La Cour suprême d’Irlande ne veut pas requalifier l’appellation

Subway s’est toujours opposé à cette classification de son pain, et ce, depuis bien longtemps. La firme indique d’ailleurs que vu que son pain est un aliment de base, cette loi sur la taxe de la valeur ajoutée ne devrait pas s’appliquer à ses pains pour sandwiches.

Malgré les arguments de Subway, le tribunal a refusé sa demande. Ainsi, les pains de la chaîne de fast-food seront toujours catégorisés comme des pâtisseries et l’entreprise aura à payer des taxes pour cela.

De son côté, Subway continue d’insister sur le fait que son pain est vraiment du pain. La firme a d’ailleurs précisé que depuis 3 décennies, sa clientèle lui est restée fidèle et cela n’est dû qu’à la qualité de ses produits, que ce soit pour le goût ou pour l’arôme.

Mots-clés insolite