En Russie, des cannibales ont pris des selfies avec des morceaux de corps

La Russie a été confrontée à un nouveau fait divers extrêmement sordide au début de la semaine. Un couple a en effet été arrêté dans le sud du pays après avoir pris des selfies en compagnie de plusieurs morceaux de corps. Les autorités les soupçonnent d’avoir tué et mangé une trentaine de personnes différentes au fil de ces vingt dernières années.

Dmitry Bakshaev et son épouse Natalia ont trente-cinq et quarante-deux ans et ils sont originaires de la région de Krasnodar, une région située dans le sud du territoire russe.

Prison Selfie

Plus tôt dans le mois, la police locale a retrouvé sur le terrain d’une école d’aviation un seau contenant les membres d’un corps féminin.

Un suspect confondu par les selfies présents sur un téléphone portable perdu

Par la suite, des ouvriers ont retrouvé non loin du site un téléphone égaré. Intrigués, ils l’ont déverrouillé pour tenter d’identifier son propriétaire et ils sont tombés sur des selfies pris par un homme âgé d’une trentaine d’années. Plusieurs morceaux de cadavre apparaissaient sur les photos.

Les autorités ont rapidement identifié l’auteur de ces photos et ils ont ainsi pu remonter la piste de Dmitry Bakshaev.

Les forces de l’ordre ont alors perquisitionné son domicile et elles ont découvert sur place de nombreux restes humains, mais aussi une série de photos sur lesquelles l’homme et son épouse posaient auprès de corps démembrés et cuisinés.

Sur l’une d’elles, les agents ont ainsi pu voir la tête décapitée d’un homme servie dans un plat avec des oranges.

Entre sept et trente victimes en vingt ans

Les enquêteurs ont également perquisitionné la chambre occupée par le suspect dans l’académie militaire où il était employé et ils ont découvert une fois encore plusieurs morceaux de chair humaine et d’autres photos du même genre, des photos montrant notamment l’homme en train de mordre à pleines dents dans la main d’une victime.

Le couple a été immédiatement placé en garde à vue. Face à l’accumulation des preuves, les suspects n’ont pas cherché à maquiller les faits et ils ont ainsi reconnu avoir tué plusieurs personnes depuis 1999 et avoir ensuite consommé leur chair. En tout, les deux cannibales auraient fait entre sept et trente victimes.

Pour le moment, les enquêteurs n’en ont identifié qu’une seule, une femme âgée d’une trentaine d’années. Ils ont cependant refusé de dévoiler publiquement son identité.

En revanche, ils ont déclaré avoir retrouvé au domicile du couple de l’éther et du Corvalol, un tranquillisant russe. Selon toute vraisemblance, les époux commençaient par endormir leurs victimes avant de les tuer.

Mots-clés justiceselfies