En Russie, Domino’s Pizza a lancé un concours un peu spécial pour offrir des pizzas à vie

La filiale de Domino’s Pizza en Russie a voulu se démarquer avec une opération marketing hors du commun. Le concept était simple : les personnes qui se feraient tatouer leur logo pourraient bénéficier de pizzas pour un siècle. Pour un simple tatouage, vous gagnez 10 000 pizzas : que demander de plus ?

Inutile de préciser que les tatoueurs ont été bookés pendant un temps. L’objectif des clients était de se faire tatouer le logo de Domino’s Pizza sur une partie du corps : bras, mollet, cou, jambes… Il fallait simplement veiller à ce que le tatouage soit bien visible et facilement reconnaissable.

Tatouage

Après s’être fait tatouer, plus de 300 personnes ont demandé à recevoir leur dû, et ce, quelques jours seulement après le lancement de la campagne.

Les photos des tatouages ont très vite envahi les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Vkontakte…

Domino’s Pizza contraint d’arrêter la campagne

La campagne promotionnelle de Domino’s Pizza en Russie a eu un tel succès que les responsables ont été contraints de suspendre l’évènement.

En seulement 5 jours, le nombre de personnes tatouées a été décuplé.

Pour annoncer la fin de la campagne publicitaire, l’enseigne a déclaré que ceux qui étaient en train de se faire tatouer étaient invités à poster les photos au plus vite (soit le 4 septembre avant midi). Pour ceux qui devaient encore passer chez le tatoueur, Domino’s Pizza leur a conseillé d’annuler leur rendez-vous.

Une opération marketing qui devait durer jusqu’en octobre

Lancée le 31 août 2018, la campagne promotionnelle de Domino’s Pizza était censée durer jusqu’à la fin du mois d’octobre. L’affluence des participants était telle que l’opération a été arrêtée le 4 septembre 2018. Le tatouage publicitaire peut s’avérer bénéfique pour l’image de la marque, toutefois, ce type de promotion peut coûter plusieurs millions d’euros.

Ce n’est pas la première fois qu’une entreprise se lance dans une opération de tatouage publicitaire. Un restaurant mexicain basé à San Francisco a déjà testé le concept tout comme un restaurant situé à Melbourne.

De toute évidence, il n’est pas recommandé de renouveler une telle expérience, du moins, il faut mettre un peu plus de subtilité dans les récompenses sans quoi, l’opération peut très vite virer à la catastrophe.