En Seine et Marne, La Casa de Papel inspire les dealers

La police a récemment effectué plusieurs opérations à Melun, en Seine-et-Marne, suite à un concours sur Snapchat organisé par des trafiquants de drogues. Les dealers se sont inspirés de La Casa de Papel, la série à succès de Netflix. Les malfrats ont rebaptisé la Tour de Lorient en Tour de Papel afin d’appâter les clients et ainsi promouvoir leurs activités. Les publications ont alors attiré l’attention des policiers.

Le jeu avait pour but de fidéliser les acheteurs de drogues. Les clients ont été invités à se prendre en photo avec leur produit devant un mur et ensuite poster le cliché sur le réseau social. À un moment donné, les trafiquants ont publié une vidéo dans laquelle ils sont masqués et portent chacun une combinaison rouge comme les héros de la série.

Si la séquence semble effectivement avoir rendu leur commerce plus attrayant, elle n’a pas manqué d’attirer l’attention des forces de l’ordre.

Des promotions et concours pour booster les ventes

La série d’Alex Pina a été particulièrement appréciée par le public du fait qu’elle raconte l’histoire d’un braquage qui est pour le moins exceptionnel. Rappelons que les braqueurs masqués de La Casa de Papal sont populaires, car ils redistribuent de l’argent au peuple au lieu de le leur voler. L’équipe, constituée par des originaux n’ayant rien à perdre, est leadé par le stratège autoproclamé « Le professeur »

Le trafic s’est réimplanté dans la Tour après une opération coup de poing qui a anéanti un autre point de vente bien connu de la police. Grâce à la vidéo audacieuse, les policiers ont eu vent des points de ventes, des produits disponibles et surtout de la stratégie utilisée. Ils ont ensuite effectué une descente sur le terrain.

Si Le Professeur a utilisé des noms de ville pour assurer l’anonymat de ses acolytes, les dealers ont également employé des noms de code pour désigner les différents types de drogue. Ils les ont nommés coconut, banana, beldi, tornado, etc. De cette façon, les personnes intéressées peuvent envoyer une demande pour un produit spécifique, à distance, et seront servies en fonction de leur commande.

« Nous sommes très attentifs au phénomène. Les promotions et les concours sont très à la mode et nous y portons une attention particulière », a confié un policier.

Vers une vulgarisation du commerce de drogue en ligne ?

À Melun, les dealers publient leurs produits et affichent leurs tarifs au grand jour. Ils ne se contentent plus des cartes de fidélité, ce qui a augmenté le nombre de consommateurs.

Les policiers ont réussi à interpeller une personne âgée de 21 ans qui a été en possession de 100g de résine de cannabis, de 11g d’herbe, de 4g de cocaïne et de 295 €. Deux mineurs de 15 et 16 ans ont également été présents dans la Tour, lors d’une opération de contrôle. Ils avaient sur eux 84g de résine, 46g d’herbe, 13g de cocaïne, 5 comprimés d’ecstasy et 570 € en liquide.

Fort heureusement, la société qui gère la Tour va tout démolir dans le cadre d’un programme de rénovation urbaine. D’autres immeubles non habités qui sont utilisés par les trafiquants vont également être supprimés. Néanmoins, force est d’admettre qu’il s’agit d’un problème social qui est loin d’être résolu.