En trois semaines, Salto a attiré énormément de monde

Les géants de l’audiovisuel français se sont mis en tête d’offrir une réponse aux services de SVOD étrangers qui cartonnent : Netflix, Disney+, Amazon Prime… Les groupes TF1/France Télévisions/M6 ont donc lancé Salto, avec la promesse d’un large catalogue pour un abonnement mensuel accessible, comme chez la concurrence. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les propositions sont belles. On trouve Fargo, et une quatrième saison diffusée en exclusivité sur la plate-forme, chipant l’exclusivité à Netflix, Buffy contre les vampires, Handmaid’s Tale, Malcolm, Seinfeld, etc. Sans oublier certains films cultes comme la franchise Rocky, des œuvres de François Truffaut ou encore Ma vie de courgette, meilleur film d’animation aux César 2017.

Et comme l’explique Le Figaro, ce lancement a porté ses fruits avec énormément d’utilisateurs en à peine trois semaines.

Un bol de popcorn

Photo de Georgia Vagim – Unsplash

Suffisant pour espérer tenir tête aux leaders du milieu, en France ?

Salto partage les données de son lancement

Comme l’explique Le Figaro, Salto a attiré 100 000 personnes, trois semaines après son lancement. Une donnée à tempérer : qu’importe la formule choisie, le premier mois est gratuit. En comparaison, il aura fallu deux semaines à Netflix pour atteindre ce score, à son lancement en 2014 chez nous.

Salto dévoile d’autres données, parmi lesquelles que 60% des utilisateurs ont entre 25 et 49 ans, preuve que le service n’attire pas que les personnes âgées. Car beaucoup craignaient que la plate-forme ne soit pas assez moderne et se contente des productions destinées à un public âgé. Salto se félicite également de la répartition territoriale des utilisateurs, puisque 82% sont en dehors de Paris. Thomas Follin, directeur de la plate-forme, se félicite que cette dernière n’attire pas que les CSP+.

En moyenne, les utilisateurs passent deux heures devant Salto, et 2h30 le week-end. Thomas Follin pense que grâce à cette fréquentation, l’utilisation du service finira par se démocratiser. Les programmes français sont quant à eux populaires, puisque 50% de ceux visionnés par les spectateurs viennent de chez nous. 30% des utilisateurs regardent Salto sur un téléviseur.

Ces données prouvent que Salto a été globalement bien reçu par les utilisateurs. Mais n’oublions pas, comme précisé plus haut, le premier mois offert… et l’actuelle confinement.