En Turquie, découverte d’un ancien royaume oublié

Ce n’est pas tous les jours que l’on découvre tout un nouveau royaume lors de fouilles archéologiques. C’est pourtant ce qui est arrivé l’année dernière alors que des archéologues exploraient un site de tumulus du centre de la Turquie dénommé Türkmen-Karahöyük. Au cours de leur investigation, un fermier de la région leur avait indiqué la présence d’une grosse pierre dans une rivière des environs qui présentait des inscriptions apparemment anciennes.

Selon l’archéologue James Osborne de l’Université de Chicago, ils ont effectivement vu une partie de la pierre sortant de l’eau. Quant à l’inscription, ils l’ont tout de suite reconnue comme étant écrite en Luwian, un langage utilisé durant l’âge de bronze et l’âge de fer dans cette région de la Turquie.

Crédits Pixabay

Ce à quoi les chercheurs ne s’attendaient pas du tout, c’est le fait que la stèle de pierre raconte la chute du royaume de Phrygie qui a existé il y a 3000 ans. De plus, les inscriptions anciennes parlent également de l’existence d’un royaume inconnu jusque-là.

La chute d’un roi célèbre

D’après ce que l’on sait, nombreux parmi les rois qui se sont succédé à la tête du royaume de Phrygie ont porté le nom de Midas. Cependant, d’après ce que les archéologues ont pu tirer de la stèle ancienne, celui qui était au pouvoir au moment de la chute du royaume n’était autre que le Roi Midas en personne, celui dont la légende disait qu’il pouvait transformer tout ce qu’il touchait en or.

Selon les archéologues, celui qui avait vaincu Midas s’appelait Hartapu, un roi dont on ne connaissait pas encore le royaume.

À lire aussi : Un météore a peut-être explosé dans le ciel de Turquie

Révélé par des inscriptions

Les archéologues expliquent que les hiéroglyphes gravés  sur la stèle indiquent que Midas avait été capturé par les hommes de Hartapu. Mais qui était Hartapu ? D’après Osborne, ils n’avaient aucune idée de qui était ce roi ni de l’existence de son royaume. En tout cas, les inscriptions suggèrent que le tumulus géant de Türkmen-Karahöyük aurait pu être la capitale du royaume de Hartapu. Celui-ci s’étendait sur une surface de plus de 4000 m².

Pour le moment, les résultats obtenus peuvent être considérés comme des résultats préliminaires. Toutefois, les archéologues montrent leur enthousiasme par rapport aux fouilles qui vont avoir lieu au niveau du tumulus. Ils espèrent en effet y trouver plusieurs vestiges incluant des maisons, des palais, ou encore des monuments.

À lire aussi : Le plus ancien temple connu se trouve en Turquie

Mots-clés archéologie