Encore un cas de Revenge Porn, cette fois sur Facebook

Sebastian Bickerton-King a une vingtaine d’années et il a commis un crime parfaitement abject l’année dernière en partageant sur Facebook les photos dénudées d’une adolescente de 15 ans. Il a même été jusqu’à envoyer ces images aux proches de la victime et notamment à sa famille. Les enquêteurs n’ont eu aucun mal à retrouver sa trace, bien sûr, et il a ainsi été accusé de revenge porn et de détention de contenus pornographiques infantiles.

Sebastian a rencontré sa victime sur internet. A l’époque, l’adolescente a menti sur son âge et elle lui a ainsi dit qu’elle avait 16 ans. Cela ne l’a cependant pas empêché de lui faire la cours tout en utilisant un faux compte Facebook créé spécialement pour l’occasion.

Revenge Porn Facebook

Un nouveau cas de revenge porn a éclaté, cette fois sur Facebook.

La jeune fille a rapidement succombé à ses charmes et ils ont alors commencé une relation amoureuse à distance.

Sebastian a utilisé un faux compte Facebook pour séduire l’adolescente

Ils ont beaucoup parlé durant les semaines suivantes mais ils se sont aussi envoyés des photos et des vidéos coquines. Sebastian a conservé ces contenus dans un dossier de son ordinateur, un dossier baptisé “my slut”. Toutefois, leur relation a rapidement commencé à battre de l’aile et l’adolescente a donc rompu avec lui.

Sebastian est alors rentré dans une rage folle et il l’a menacé d’envoyer toutes ces photos coquines à ses amis et à sa famille sur Facebook.

La jeune fille l’a supplié de ne pas le faire. Elle l’a même menacé de se suicider mais Sebastian ne l’a pas écouté et il a mis ses menaces à exécution. Il a donc envoyé ces fameuses photos à pas moins de 500 personnes sur Facebook avec, dans le lot, des amis de l’adolescente mais aussi des membres de sa famille.

Les parents de la fille ont porté plainte et la police a ouvert une enquête dans la foulée. Des agents ont rapidement retrouvé la trace de l’homme et ils l’ont arrêté dans la foulée. Il est ensuite passé devant un juge et il a plaidé coupable pour détention de contenus pornographiques infantiles.

Pas de prison pour Sebastian

Sebastian a cependant échappé à la prison. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’adolescente a menti sur son âge au moment de leur rencontre. Le plus fou, c’est que les enquêteurs ont trouvé sur son téléphone et sa tablette de nombreux contenus pédopornographiques.

L’homme a donc été condamné à 12 mois de prison avec sursis et il va devoir s’inscrire à un programme de traitement des délinquants sexuels, un programme qu’il devra suivre pendant trois ans.

Après avoir pris connaissance de l’acte, Sebastian a publié plusieurs messages sur Twitter pour parler de… Pokémon Go. Il semble bien parti pour reprendre le cours de sa vie.

L’adolescente, elle, ne s’est pas encore remise en revanche. Elle est effectivement en dépression et elle n’ose plus aller à l’école car la plupart de ses camarades de classe ont vu ces fameuses photos.