Encore un étrange symptôme pour la Covid-19

La Covid-19 a déjà coûté la vie à des millions de personnes à travers le monde. Pour les personnes qui ont été infectées mais qui s’en sont sorties vivantes, c’était un premier combat de gagner – sans doute le plus important. Pourtant, cette pandémie ravageuse ne leur lâche pas la grappe pour autant et continue de leur infliger des symptômes même après leur infection.

On sait déjà que la perte d’odorat et de goût fait partie des nombreux symptômes physiques que peut provoquer la Covid-19. Toutefois, certaines personnes « sorties d’affaire » ont rapporté un nouveau symptôme post-covid qui s’est révélé plusieurs mois après leur infection.

parosmie

Ce symptôme atypique est la parosmie, un problème de perception olfactive qui se caractérise par le fait qu’un individu confond les odeurs en percevant par exemple une odeur fétide alors qu’on lui fait humer du parfum.

Un symptôme qui peut empoisonner la vie

Une infirmière du nom de Jennifer Knight fait justement partie des personnes qui souffrent de parosmie plusieurs mois après avoir été infectées par la Covid-19. Elle a été testée positive en juillet 2020 mais a été rétablie quelques semaines après. En janvier 2021, elle sort au restaurant avec son mari dans un restaurant mexicain et remarque que sa margarita sent « le vieux chiffon sale ». 

Ce n’est tout, en s’asseyant devant une entreprise de papeterie – qui émet une forte odeur de soufre fumée – cette odeur lui semble être de la chair morte en décomposition. Le quotidien de Jennifer Knight changea radicalement à partir de là. Elle changea de shampoing, de dentifrice et de détergent et ne peut pas se doucher ou ouvrir le robinet sans mettre un bouchon nasal. Elle ne peut pas non plus aller s’asseoir d’un restaurant ni manger la plupart des aliments. Même l’odeur du café lui est devenue insupportable.

Les médecins ne savent pas encore comment traiter ce symptôme post-covid

Ces odeurs devenues nauséabondes ont rendu Jennifer littéralement malade. Apparemment, la Covid-19 endommage les nerfs olfactifs et le corps se répare en ne sentant que les odeurs dominantes des choses, les objets contenant du soufre ou de l’azote déclencheraient particulièrement cette réaction du corps.

Mais Jennifer n’est pas la seule à être dans cette situation. Des groupes de soutien sur Facebook révèlent effectivement que de plus en plus de personnes souffrent de parosmie et se partagent des astuces pour atténuer ses effets. Mais la plus grande crainte de Jennifer est de se demander si ce symptôme persistera tout le reste de sa vie. Elle interpelle ainsi les gens à ne pas se borner sur le fait de savoir les patients du Covid-19 en vie mais aussi à prendre en compte le fait que cette pandémie peut avoir des effets secondaires complètement inattendus et dont la durée reste méconnue.

Il est effectivement à souligner que les médecins et les ORL n’en savent pas encore assez sur ce symptôme étrange pour le traiter.

Mots-clés Covid-19