Energizer se lance dans les smartphones 18:9 avec son Power Max P600S

Energizer n’est peut-être pas la première marque à laquelle on pense quand on parle de smartphone, mais elle ne baisse pas les bras pour autant. Après avoir fait une timide entrée sur le marché en 2015 avec un mobile renforcé, la firme connue pour ses piles électriques sonne une nouvelle fois la charge, mais cette fois avec un terminal nettement plus élégant.

Adieu les côtés en caoutchouc, les bordures XXL et le look baroudeur, place à un smartphone dans l’air du temps, doté d’un écran bord à bord et d’un ratio 18:9. À défaut de faire dans l’originalité, Energizer pourrait cette fois attirer à elle un plus large éventail d’acheteurs potentiels pour celui qu’elle a sobrement baptisé le Power Max P600S.

Energizer vient de lancer un smartphone au format 18:9. Il répond au nom Power Max P600S et se positionne, de par sa fiche technique, sur le milieu de gamme.

Loin d’être vilain, le mobile se présente comme une solution milieu de gamme – et si son tarif, ainsi que certains détails concernant sa mise à disposition sur le marché, restent encore flous à l’heure actuelle, il se pourrait que le bougre parvienne à se frayer un chemin jusqu’en France. Notons qu’il est en tout cas attendu pour la mi janvier sur le sol américain.

Une fiche technique honnête, mais un smartphone à la qualité potentiellement suspecte…

Côté fiche technique, ce que nous propose Energizer est plutôt convenable. Le Power Max P600S se pare notamment d’une dalle Full HD 18:9 de 5.99 pouces, d’un SoC octa-cores de chez MediaTek (le Helio P25). Le tout s’accompagne par ailleurs de 3 ou 6 Go de RAM et de 32 ou 64 Go de stockage (en fonction du modèle choisi), mais aussi d’un double module photo à l’arrière (13Mpx + 5Mpx) et d’un capteur selfie 8Mpx.

Notons enfin la présence d’une batterie 4500 mAh, et d’Android 7.0 Nougat, qui se chargera d’animer le mobile (une upgrade vers Android 8.0 Oreo serait d’ores et déjà dans les cartons).

Comme l’explique Frandroid, la qualité finale du présent smartphone est toutefois sujette à caution. Le terminal n’est en effet pas directement conçu par Energizer, mais par un sous-traitant chinois ayant fait le choix de vendre ses appareils par le biais d’un catalogue d’OEM. Comprenez que le mobile sort d’usine sans marque et se voit par la suite badgé du nom de la firme qui décide de passer la commande (Energizer dans le cas présent).

Il n’est donc pas garanti que la qualité soit véritablement au rendez-vous, notamment au niveau de la batterie, qui ne profitera pas – selon toute logique – de l’expertise d’Energizer dans le domaine…