Enquêtes antitrust sur Google : Le ministère de la justice et les Etats fédérés unissent leurs forces

Actuellement, Google fait face à plusieurs enquêtes sur ses pratiques anticoncurrentielles. Justement, le Wall Street Journal a rapporté le dimanche 26 janvier 2020 que le ministère américain de la Justice et les États fédérés allaient probablement unir leurs forces pour s’attaquer à ce géant du Web à l’issue d’une réunion qui devrait se tenir très prochainement.

Cette réunion rassemblera les ministres de la Justice d’au moins sept États fédérés ainsi que les juristes du ministère fédéral à Washington. Les deux parties ont respectivement mené des enquêtes sur les pratiques antitrust du géant de la recherche et de la publicité en ligne.

Le logo de Google dans un oeil

Crédits Pixabay (image recadrée)

En effet, Google accapare – pour ne pas dire, domine – une grande partie de la publicité en ligne aux États-Unis, soit environ 36% de parts du marché. Derrière elle, vient Facebook avec 19% des parts du marché.

La réunion tournera principalement autour de Google et de ses pratiques commerciales

Lors de cette réunion, les États fédérés et le DOJ s’échangeront avant tout des informations. C’est à l’issue de cet échange qu’une collaboration entre les deux parties pourrait naître en vue de mieux cerner et contrer Google. L’envergure du dossier ainsi que les moyens de défense non négligeables du géant de la recherche devraient effectivement amener les deux parties à diviser la poire en deux et se diviser le travail.

Par ailleurs, Reuters indique que les autorités fédérales et étatiques pourront également aborder le sujet du système d’exploitation mobile Android de Google et son impact dans les comportements concurrentiels de la firme technologique.

Les autres Big Tech n’ont qu’à bien se tenir

En marge de ces enquêtes menées par la justice fédérale et fédérée, la FTC, l’agence en charge de la protection des consommateurs et de la concurrence, mène aussi une enquête sur Facebook ainsi que sur les répercussions qu’a eu son rachat d’Instagram et de WhatsApp sur ses concurrents.

Mais Google et Facebook ne sont pas les seules entreprises dans la ligne de mire des législateurs puisque la Chambre des représentants auprès du Congrès américain se penche actuellement sur les pratiques commerciales de Google, Apple, Facebook et Amazon, également connus comme étant les fameux GAFA.

Mots-clés google