Voilà pourquoi certaines personnes peuvent “entendre” la voix des morts

Les voyants et les médiums prétendent pouvoir communiquer avec les êtres de l’au-delà. Leur « don » a longtemps fait l’objet d’un énorme débat. Certains croient qu’il ne s’agit que de charlatans qui profitent de la crédulité des gens. D’autres pensent qu’ils peuvent vraiment entrer en contact avec les morts.

Au fil des ans, de nombreux chercheurs ont cherché à percer le mystère de ces individus pas comme les autres. Récemment, une équipe de scientifiques de l’Université de Durham (Royaume-Uni) s’est attelée à cette tâche ardue. À travers une étude publiée dans la revue « Mental Health, Religion and Culture », ils ont expliqué pourquoi certaines personnes peuvent « entendre » la voix des morts.

Un jeune homme triste
Crédits Pixabay

D’après les experts, ces individus auraient des prédispositions particulières.

Des personnes plus sensibles ?

Cette étude a permis d’en apprendre plus sur les médiums qui affirment être « clairaudientes », c’est-à-dire qui ont la capacité psychique d’entre des bruits, des sons ou des paroles d’une autre dimension. Les recherches menées par les scientifiques ont révélé qu’ils auraient un niveau d’ « absorption » plus élevé. Cela signifie que les médiums ont plus de facilité à s’immerger entièrement dans des activités mentales ou imaginatives.

D’autre part, ils seraient plus sensibles aux hallucinations auditives. Qui plus est, ils auraient expérimenté des phénomènes auditifs inhabituels dès leur plus jeune âge. Les chercheurs pensent que les résultats de cette étude vont leur permettre de comprendre pourquoi certaines personnes ayant des expériences auditives sont considérées comme des spirites ou des voyants et  pourquoi d’autres individus ayant les mêmes expériences sont diagnostiqués comme souffrant de maladies mentales, tels que la schizophrénie.

De fortes croyances dans le paranormal

Cette étude a été menée sur 65 médiums clairaudients, membres de l’Union nationale des spirites du Royaume-Uni, et 143 personnes lambda qui ont été recrutées sur les réseaux sociaux. Les résultats ont révélé que 44,6% des spirites entendent des voix quotidiennement. La plupart d’entre eux disent entendre des voix dans leur tête, tandis que 31,7% disent que certaines des voix qu’ils entendent proviennent de l’extérieur.

Les chercheurs ont découvert que les spirites sont plus enclins à croire au paranormal et se soucient moins de ce que les gens pensent d’eux, comparés au reste de la population. Pour eux, le fait d’entendre la voix des morts ne serait donc pas le résultat d’une pression sociale, d’un contexte social positif ou d’une suggestibilité due à la croyance au paranormal. En fait, cela serait juste le résultat de leur expérience personnelle.

« Pour nos participants, les principes du spiritisme semblent donner du sens aux expériences extraordinaires qu’ils ont vécus durant leur enfance et aux phénomènes auditifs fréquents qu’ils vivent en tant que médiums. »