Au Royaume-Uni, l’éolien a généré la moitié de l’électricité utilisée samedi dernier

Apparemment, la tempête Bella a été bénéfique pour le Royaume-Uni. D’après le géant énergétique Drax, elle a en effet permis à l’éolien britannique de générer plus de la moitié de l’électricité utilisée le samedi 26 décembre 2020 dans le pays. Il s’agit d’un record qui n’aurait certainement pas été atteint sans les vents de la tempête Bella qui se sont déplacés à une vitesse de 140 km/h.

Au cours de cette journée, le pourcentage d’électricité produit par des éoliennes dans le mix énergétique a atteint 50,67%. Le précédent record a été enregistré en août 2020 et était de 50%. Comme le souligne Drax à travers un tweet, il s’agit d’une première au Royaume-Uni.

« Pour la première fois hier, durant la tempête Bella, plus de la moitié de l’électricité du Royaume-Uni a été générée par le vent », lit-on.

Crédits Pixabay

Ceci marque un tournant pour le pays qui s’apprête à connaître son « année la plus verte jamais enregistrée. »

Le gouvernement britannique mise à fond sur l’éolien

Le Royaume-Uni place beaucoup d’espoir dans l’énergie éolienne. Il y a quelques mois de cela, le premier ministre britannique Boris Johnson a présenté le programme qui sera mis en œuvre pour atteindre la neutralité carbone en 2050. Dans cette optique, il a évoqué la création d’un éolien off-shore d’ici 2030. Boris Johnson vise une production de 40 GW.

Comme le souligne Rob Rome, du National Grid’s Electricity System Operator (NGESO), le Royaume-Uni est dans la bonne voie pour atteindre ses objectifs en termes d’énergies renouvelables.

« 2020 a été pour l’électricité britannique une année de tous les records. Le réseau continue de se transformer à une vitesse vertigineuse, à mesure que nous exploitons la croissance des énergies renouvelables », explique-t-il.

Un exemple à suivre en termes d’énergies renouvelables

Le NGESO attire notre attention sur un autre record enregistré par le Royaume-Uni, à travers un communiqué. Il a indiqué que le 25 décembre 2020, la part du charbon  dans son mix énergétique était nulle. C’est encore une première pour le pays.

Rob Rome a déclaré que le Royaume-Uni avait également enregistré des records de performance dans le domaine de l’énergie solaire:

« Nous avons enregistré en avril la plus grosse production du solaire, la plus longue période sans recourir au charbon entre avril et juin, et le mois le plus vert en mai.»

D’après le géant énergétique Drax, le Royaume-Uni connaît actuellement une « révolution des renouvelables. »