Épée de chevalier croisé : un plongeur en a trouvé une au large des côtes israéliennes

En Israël, plus précisément dans une crique située près de la ville portuaire d’Haïfa, un plongeur amateur du nom de Shlomi Katzin a découvert une épée. Il a alors signalé sa trouvaille à l’IAA (Israel Antiquities Authority) qui, par la suite, a déclaré que l’arme était vraisemblablement celle d’un chevalier croisé. L’IAA a aussi fait savoir que l’épée était âgée d’environ 900 à 1000 ans et qu’après l’avoir soigneusement restaurée, elle l’exposera au public.

C’est sur un fond marin d’un peu moins de 4 m de profondeur que Shlomi Katzin a trouvé cette épée de chevalier croisé mesurant près de 1 m. Bien qu’elle ait été recouverte d’organismes marins, le plongeur a tout de suite deviné de quoi il s’agissait grâce à sa poignée. Près d’elle se trouvaient également divers fragments de poteries et plusieurs ancres de bateaux en pierre et en métal.

D’après les chercheurs à qui Shlomi Katzin a confié sa trouvaille, du temps des croisades, l’endroit où l’arme a été trouvée servait d’abri à de nombreux bateaux de passage dans la région. Ils ont ainsi conclu que l’épée était probablement tombée dans la mer à cette époque.

Vieille de 900 ans, mais toujours en très bon état

Lorsque les chercheurs ont eu l’occasion de voir et palper l’épée, ils ont agréablement été surpris. Celle-ci était dans un parfait état de conservation.

L’épée, qui a été conservée en parfait état, est une belle et rare trouvaille.”

Nir Distelfeld, inspecteur de l’unité de prévention des vols de l’IAA

Quand la découverte de Shlomi Katzin est arrivée entre les mains des chercheurs de l’IAA, seule sa forme générale permettait de savoir qu’il s’agissait d’une épée. Toutefois, à cause de sa poignée, les spécialistes ont immédiatement pensé qu’il devait s’agir d’une arme datant de l’époque des croisades. La poignée présentait en fait une extrémité de forme circulaire semblable à celle de très nombreuses autres épées de croisés déjà découvertes auparavant.

Pour rappel, les croisades étaient une série de guerres de religion qui s’étaient déroulées entre 1095 et 1291. Au cours de ces conflits, un grand nombre de chevaliers croisés tentèrent d’envahir le Proche-Orient. À l’époque, les chevaliers croisés étaient motivés par le désir de libérer les lieux saints de la domination musulmane. Ils étaient encouragés à aller au combat par l’Église catholique.

« C’est passionnant de se retrouver avec un objet aussi personnel, vous ramenant 900 ans dans le passé à une autre époque, avec des chevaliers, des armures et des épées. »

Nir Distelfeld

Les eaux de la côte israéliennes regorgent de nombreux autres trésors

Entre le XIe et le XIIIe siècle, de nombreux navires, y compris des bateaux de croisés, ont sillonné les eaux de la côte israélienne. Il n’est donc pas si surprenant d’y trouver, aujourd’hui, divers objets ou reliques datant de ce temps. Dans les criques de la région, des navires marchands avaient également l’habitude de s’abriter. Souvent, ils laissaient derrière eux différents objets n’attendant plus que d’être découverts un jour.

Pour ce qui est du site où l’épée a été trouvée, il était déjà connu de l’IAA. Selon cet organisme, il était utilisé comme point d’ancrage naturel, il y a de ça 4000 ans, à la fin de l’âge du bronze.  Précisons toutefois que dans cet endroit, il est difficile de trouver des vestiges de cette époque. À la moindre tempête, certaines zones des fonds marins se débarrassent de leur couche de sable alors que d’autres s’en retrouvent totalement recouvertes.