Epic Games rachète Rocket League et réagit à un possible retrait sur Steam

Epic Games semble décidé à mener une guerre contre le géant de la vente de jeux vidéo en ligne : Steam. La plate-forme de Valve a vu passer sous son nez deux grosses exclusivités récupérées par l’Epic Games Store – Metro Exodus et Borderlands 3 pour ne pas les citer. Et même s’il s’agit d’exclusivités temporaires d’une année, Steam fait face à un terrible concurrent qui a le mérite de proposer aux développeurs une commission bien plus grande que chez lui. Sans oublier que la présence de l’Epic Games Store crée une concurrence forte non négligeable, reposant sur une très belle communication depuis son lancement.

Comme le révèle aujourd’hui The Verge, Epic Games vient de frapper un grand coup en rachetant Psyonix et son titre Rocket League, véritable succès sur PC.

Très rapidement, Epic Games a décidé de réagir sur un possible retrait de Rocket League sur Steam, où est distribué le jeu…

Pour le moment, Epic Games ne compte pas retirer Rocket League de Steam, mais…

Epic Games marque son territoire sur le marché de la vente en ligne. Avec sa nouvelle plate-forme, les joueurs peuvent déjà profiter de Metro Exodus en exclusivité – comme très attendu Borderlands 3. Mais le développeur de Fortnite a tapé encore plus fort avec le rachat de Psyonix, et donc de son jeu Rocket League, disponible sur Steam.

Très rapidement, Epic Games a tenté de rassurer les joueurs de la plate-forme de Valve sur la présence du titre.

La version PC de Rocket League sortira sur l’Epic Games Store à la fin de l’année. En attendant, elle sera toujours disponible à l’achat sur Steam. Par la suite, elle sera encore disponible sur la plate-forme pour ceux qui l’ont déjà acheté.

La fin de la citation laisse donc entendre que le jeu pourrait continuer à être jouable sur Steam – mais retiré à l’achat. Sans oublier qu’Epic Games termine son communiqué en expliquant que “les plans sur le long terme seront annoncés à l’avenir”.

La stratégie d’Epic Games semble donc de couper l’herbe sous le pied de Steam tout en récupérant la disponibilité de ses jeux populaires. Valve comptera-t-il répondre à ces multiples attaques ?