Epic Games vs Apple : Fortnite ne reviendra pas sur l’App Store mais Unreal Engine restera disponible

Entre Epic Games et Apple, la situation est particulièrement tendue ces temps-ci. La principale raison de cette discorde étant à la base la suppression de Fortnite, le célèbre jeu en ligne développé par Epic Games de l’App Store.

Pour résumer les faits, plus tôt ce mois-ci, en permettant aux joueurs de Fortnite d’acheter directement leurs V-Bucks, Epic Games a contourné la commission de 30 % imposée par Apple pour l’achat d’applications ou d’in-apps depuis l’App Store. En réponse à ce procédé enfreignant ses politiques, Apple a retiré Fortnite de l’App Store.

Une image de Fortnite

Crédits Epic Games

Dans le but de permettre à Fortnite de retrouver sa place dans l’App Store, Epic Games a alors intenté un procès à Apple.

À noter qu’au passage, la marque à la pomme avait également l’intention de bannir tous les programmes d’Epic Games, dont Unreal Engine, de l’App Store d’ici le 28 août 2020. Ce qui finalement ne sera pas possible, selon le verdict rendu lundi soir.

Adieu Fortnite, pour Unreal Engine, Apple ne pourra rien faire

Comme on l’a indiqué, Epic Games n’a pas seulement demandé à ce que Fortnite revienne sur l’App Store. En effet, la firme a aussi demandé à ce que la justice interdise à Apple de retirer les titres exploitant son Unreal Engine de la boutique d’Apple.

Lundi dernier, Yvonne Gonzalez Rogers, juge du tribunal de district des États-Unis, a ainsi prononcé son verdict. Selon la magistrate, même si Epic Games a enfreint les règles d’App Store, Apple n’est pas en mesure d’empêcher les développeurs et joueurs d’accéder à l’Unreal Engine.

Rogers a souligné qu’il ne faut pas que l’Unreal Engine soit affecté par cette affaire.

La juge Rogers a donc tranché en faveur d’Epic Games pour que l’Unreal Engine reste disponible dans l’App Store. Par contre, pour le cas de Fortnite, l’application ne pourra pas revenir sur la boutique tant qu’Epic Games ne suit pas les règlements d’Apple.

Dans cette affaire, Epic Games aura bénéficié de soutiens, dont celui de Microsoft

Unreal Engine se trouve être, et ce depuis de nombreuses années, un outil particulièrement important pour les développeurs de jeux vidéo. Les empêcher d’y accéder sur iOS provoquerait des effets néfastes pour toute l’industrie, selon la juge Rogers.

D’ailleurs, les soutiens en faveur d’Epic Games n’ont cessé d’affluer dans cette affaire, à l’instar de Phil Spencer (responsable de Xbox) et de Kevin Gammill (PDG de Microsoft’s Gaming Developer Experiences).

Ainsi, Phil Spencer a tweeté que Microsoft a fait une déclaration en faveur de la demande d’Epic Games. Ce qui a peut-être finalement  joué en faveur d’Epic Games dans l’histoire.