Une épicerie façon Google Street View au Canada

Ces derniers temps, les achats en ligne sont devenus l’un des modes d’achat les plus utilisés. Avec la pandémie de Covid-19, beaucoup de personnes se sont en effet tournées vers les courses en ligne pour éviter de sortir de chez elles. Les entreprises de vente en ligne ainsi que les services de livraison  ne cessent ainsi d’innover afin de satisfaire la clientèle qui n’arrête pas d’augmenter. La société Inabuggy fait partie de celles qui travaillent dans ce domaine. Elle vient de mettre au point un concept assez intéressant.

Avec le chef cuisinier Marc McEwan, Inabuggy a récemment mis en place une épicerie virtuelle qui permet aux clients de parcourir les rayons et choisir des produits comme s’ils se trouvaient vraiment sur place. Ces derniers peuvent sélectionner les produits se trouvant sur les étagères et les mettre dans leur panier virtuel.  Il sera possible de parcourir tout le magasin à partir de chez soi comme si l’on utilisait le système Google Street View. Les produits mis dans les paniers virtuels sont ensuite achetés et livrés directement à domicile.

Crédits Pixabay

Pour le moment, ce service est disponible uniquement pour la chaîne d’épiceries gastronomiques McEwan Fine Foods, mais Inabuggy projette d’élargir l’expérience en incluant d’autres détaillants dans les mois à venir.

Une course virtuelle en 3D

Le chef cuisinier McEwan a déclaré que chaque occasion d’aller chercher un nouveau public en vaut la peine.  Il pense d’ailleurs que les habitudes de chacun ont changé à cause de la pandémie.

Pour Julian Gleizer, PDG et fondateur d’Inabuggy, l’idée était « d’améliorer l’expérience de l’utilisateur » tout en offrant un environnement semblable à la réalité, surtout aux personnes qui ne peuvent sortir de chez elles. Il a aussi déclaré que l’intérêt pour la plateforme d’achat virtuelle 3D d’Inabuggy a beaucoup augmenté ces derniers jours, ce qui est très prometteur.

D’après Sylvain Charlebois, directeur du laboratoire en science analytique agroalimentaire de l’Université Dalhousie, le taux de ventes en ligne pourrait devenir trois fois plus élevé d’ici la fin 2020 au Canada. Il pense ainsi que ce portail virtuel pourrait être bénéfique aussi bien pour les consommateurs que pour les détaillants. En effet, depuis le début de la pandémie, environ 4,2 millions de Canadiens se sont tournés vers les plateformes en ligne pour l’achat de produits alimentaires, et ce, au moins une fois par semaine.

Le commerce évolue avec le temps et les événements

Alors que la technologie ne cesse d’évoluer, le monde du commerce essaie de son côté de s’adapter afin d’améliorer le service offert aux consommateurs.

Charlebois a expliqué qu’avec la situation actuelle, les détaillants ainsi que le service alimentaire apprennent à faire des bénéfices en ligne en plus des revenus qu’ils gagnent au niveau des magasins. Charlebois suppose ainsi que cette situation durera même après la pandémie car les gens seront encouragés à acheter plus de produits sur les plateformes virtuelles.  

On peut dire que les épiceries virtuelles sont plutôt intéressantes puisqu’on peut y trouver tout ce dont on a besoin au quotidien. Cependant, il existe toujours des inconvénients comme le prix des produits qui peut être 5 à 7 % plus élevé qu’en magasin. 

s https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1751525/epicerie-virtuelle-3d-inabuggy-application-mcewan