Eric, nous sommes avec toi…

Eric Dupin est connu pour son blog, Presse-Citron, mais il est aussi l’homme qui se cache derrière Fuzz, le fameux digg-like français que nous sommes nombreux à utiliser. Oui, sauf qu’Eric vient tout juste de recevoir une plainte par rapport à un article publié sur son moteur et qu’il risque quelque chose comme 35.000 euros… Ça calme…

La raison ? Juste un lien publié sur Fuzz, un lien parlant d’une rumeur circulant depuis quelques semaines sur les blogs people au sujet de l’une de nos personnalités nationales. Evidemment, on ne citera pas de nom mais il suffit d’une simple recherche pour savoir de qui on parle. Donc Eric risque 35.000 € d’amende et c’est typiquement le genre de nouvelle qui ne prête pas à rire.

Une fois de plus, on cherche à taper sur les blogs et sur les entrepreneurs du web. Une fois de plus, on s’attaque à ceux qui peuvent le moins se défendre et une fois de plus, ce n’est qu’une question de fric. Parce que bon, quand vous tombez sur un article qui parle de vous et qui vous ne plaît pas, en général il suffit d’un mail pour arranger l’affaire à l’amiable. Mais quand on envoie un huissier chez le gars en question et qu’on balance tous les articles de loi qu’on connaît, on comprend tout de suite qu’il s’agit d’une affaire de gros sous.

Minable, pathétique, ridicule, merdique sont les mots qui me viennent à l’esprit. Quand vous êtes célèbre, quand tout le monde vous connaît, il est naturel qu’on parle de vous. Parfois en bien, mais parfois en mal. Ca fait partie du jeu, on ne peut pas se faire un tas de brouzoufs sans en subir les conséquences. Alors taper sur les « petits », sur des types qui cherchent simplement à partager leur passion, c’est vraiment médiocre. Ces gens-là, à mon sens, ne méritent pas leur place. Ces gens-là, pour reprendre une fois de plus Brel, feraient mieux d’arrêter de cracher dans la soupe et de se remettre un peu en question.

Tout ça pour te dire, Eric, que je suis de tout coeur avec toi. Et de ce que j’ai lu, je ne suis certainement pas le seul. Nous sommes donc avec toi et n’hésite pas à nous demander de l’aide si tu en as besoin. Car lorsqu’un blogueur est attaqué, c’est toute notre communauté qui est visée. Et je pense qu’il est temps pour cette communauté de défendre les siens.

Note : Précisons quand même que 35.000 €, c’est suffisant pour ruiner une entreprise, pour ruiner un homme, pour ruiner une vie. Comme le dit Eric, Fuzz n’est pas du tout une bonne affaire et c’est justement la raison pour laquelle nous devons tous faire front.

EDIT : Je viens de voir que Gmiix et LinkerTop avaient décidé de fermer temporairement leurs portes en signe de soutien à Eric. Une très bonne chose, et j’invite d’ailleurs tous les digg-like comme TapeMoi, Scoopeo, Pioche, Tomateo ou encore Blogasty et Blogométrie à en faire de même.

Lire l’article original sur Presse-Citron