L’ESA va aider la NASA à construire sa station lunaire

Depuis le temps qu’on en entendait parler, les agences spatiales américaines et européennes (la NASA et l’ESA) ont enfin officialisé leur collaboration pour l’exploration lunaire ! Les deux agences vont ainsi faire équipe pour la construction de « Gateway » (la passerelle en français), une nouvelle station internationale qui servira de transition entre l’espace et la Lune.

Gateway est un ambitieux projet de la NASA qui vise à construire une base lunaire orbitale dans le cadre de son programme Artemis. Il a été annoncé que la station sera en orbite autour de la Lune et fera office d’avant-poste et point de départ pour les futures explorations lunaires et spatiales.

crédits unsplash

Aujourd’hui, la NASA peut compter sur le savoir-faire de l’ESA pour l’aider à construire une architecture d’exploration « sûre et durable » pour les prochaines missions interstellaires.

Un partenariat international qui promet

Dans un communiqué officiel, Jim Bridenstine, l’administrateur de la NASA, a annoncé que ce mardi 27 octobre, l’agence spatiale européenne a signé le protocole d’accord qui officialise sa participation dans la construction et la mise en place de la base lunaire Gateway.

Bridenstine a indiqué que l’ESA s’occupera des modules d’habitation et de ravitaillement, mais aussi des systèmes de communication lunaires. L’agence fournira également des modules de services européens (ESM) : ces derniers serviront à propulser Orion, le vaisseau spatial de la NASA qui est destiné à faire la navette entre la Terre et la station Gateway.

Kathy Lueders, administratrice associée de la NASA pour la direction de la mission d’exploration humaine et des opérations au siège de la NASA, a expliqué que Gateway « est conçu pour être complété par des capacités supplémentaires fournies par nos partenaires internationaux pour soutenir l’exploration durable. » Il a également été annoncé que la base lunaire sera directement assemblée en orbite à quelques dizaines de kilomètres de la surface de la Lune.

A lire aussi : On a perdu les premiers cubesats de Mars

Un projet clé pour la conquête spatiale  

Si tout se passe bien, la construction de la base lunaire Gateway devrait commencer dans deux ans, en 2022. D’ici là, la NASA compte nouer de nombreuses autres collaborations internationales dont les connaissances et les données scientifiques devraient permettre de faire avancer encore plus rapidement le grand projet de l’agence spatiale américaine.  

« Gate­way conti­nuera d’étendre la coopé­ra­tion de la NASA avec des parte­naires inter­na­tio­naux comme l’ESA, en s’as­su­rant que le programme abou­tisse à une explo­ra­tion sûre et durable de la Lune », a solennellement déclaré Jim Bridenstine.

À terme, la passerelle servira « de catalyseur pour la recherche et la démonstration de nouvelles technologies, en tirant parti de l’environnement unique en orbite lunaire. »

A lire aussi : L’ESA est aussi touchée par la Covid-19

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test de l’Apple Watch Series 6

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !

Mots-clés esaluneNASA