Espagne : Une erreur d’étiquetage de médicaments provoque le « syndrome du loup-garou » chez des bébés

En Espagne, au moins 17 bébés et enfants ont commencé à avoir des poils partout sur le visage et sur le corps. Selon les informations, ce phénomène est arrivé après qu’on leur ait accidentellement donné du minoxidil, un médicament utilisé pour traiter la chute de cheveux.

La cause de l’incident est l’erreur qu’a faite une compagnie pharmaceutique espagnole qui a mis l’étiquette d’un médicament pour traiter les reflux acides sur le contenant du minoxidil.

Crédits Pixabay

D’après les autorités espagnoles, en ingérant le mauvais médicament, les enfants ont développé une rare condition appelée hypertrichose, aussi connue sous le nom de « syndrome du loup-garou ».

Une mère a raconté au média El País  comment le produit a affecté son bébé qui avait juste six mois. Elle a déclaré que le front, les joues, les bras et les jambes de son petit se sont couverts de poils. D’après elle, les sourcils du bébé ressemblaient à ceux d’un adulte et c’était effrayant, car ils ne savaient pas ce qu’il se passait.

Une autre mère avec un bébé de trois mois a aussi parlé de l’angoisse de passer d’un médecin à un autre pour savoir de quoi son enfant était atteint.

Ce que l’enquête a révélé

Face à la situation, l’Agence Espagnole des Médicaments et des Appareils Médicaux a mobilisé ses enquêteurs et ceux-ci ont pu retracer le problème jusqu’à une usine appartenant à la société pharmaceutique Farma-Química Sur SL. Les enquêteurs ont ainsi découvert que des bouteilles avec une étiquette indiquant du sirop contre les reflux gastriques contenant de l’oméprazole étaient en fait remplies avec un autre produit.

Les bouteilles étiquetées oméprazole ont été distribuées par la compagnie alors qu’elles contenaient du minoxidil. Ce dernier est utilisé pour traiter la chute de cheveux et l’hypertension. Les autorités ont alors rappelé les produits déjà écoulés et ont ordonné la fermeture de l’usine pour problème de « normes de contrôle ».

La suite de l’histoire

Selon les responsables de la santé, les enfants affectés devraient perdre leur excès de poils quelques mois après l’arrêt de la prise du minoxidil. Cependant, on ne sait pas encore s’il y aura des effets secondaires puisque le médicament n’a jamais été testé sur des bébés.

Une mère a déclaré que son fils a montré des signes de problèmes du foie après avoir terminé deux bouteilles et demie du sirop. Ses médecins ont toutefois indiqué qu’ils s’attendent à ce que le petit se rétablisse complètement.

Face à cet incident, le procureur de Cambria a ouvert une enquête pénale, et au moins quatre familles touchées ont engagé des poursuites contre Farma-Química Sur SL.

Mots-clés santé