Essential, fondé par le créateur d’Android, ferme définitivement ses portes

Coup dur pour les constructeurs du milieu téléphoniques. Après la fermeture définitive de BlackBerry, c’est une autre société qui est concernée par un arrêt définitif. Comme l’annonce Essential, le constructeur met fin à son activité alors qu’un tout récent modèle avait été commercialisé. Pour rappel, la start-up a été créée par Andy Rubin, créateur d’Android – soit le système d’exploitation équipant une majorité des smartphones : Huawei, Samsung, OnePlus, Oppo, Honor, Xiaomi… Autant dire que l’homme a de l’expertise dans le milieu de téléphonie… Mais malheureusement, cela n’aura pas suffi !

Comme l’annonce Essential dans un communiqué, la fermeture définitive n’est pas considérée comme un échec et l’homme remercie ceux qui auront été présents le long de l’aventure.

Essential Phone : image 1

Autant dire une grosse perte pour le milieu avec la fin d’une alternative premium.

Les smartphones Essential ne recevront plus de mises à jour

C’est dans un communiqué qu’Essential annonce sa fermeture définitive. Le texte revient sur son dernier mobile, commercialisé en octobre dernier, appelé Project GEM et qui misait sur l’hardware et le software pour proposer une expérience unique et premium.

L’objectif d’Essential était bien d’offrir une alternative aux éternels constructeurs populaires du milieu. Malheureusement, cette niche n’aura pas été suffisante pour s’imposer dans un milieu de plus en plus compétitif.

Essential profite de ce communiqué pour remercier tous ses employés et partenaires pour l’aventure vécue. Le texte est accompagné de vidéos rendant hommage au travail dernier des équipes qui se retrouvent désormais orphelins, la société ayant accepté son échec.

Comme expliqué précédemment, cette fermeture survient alors qu’un dernier modèle avait été commercialisé et qu’une niche suivait avec attention les évolutions d’Essential. Et malgré une valorisation de près d’un milliard de dollars et des centaines de millions de dollars injectés dans la société, cela n’aura pas suffit.

Car malgré des mises à jour Android ultra rapides, Essential proposait des smartphones plutôt coûteux alors que la concurrence chinoise commençait à émerger en 2015, année de création de la société, avec un excellent rapport qualité/prix. Mais nul doute qu’Andy Rubin, de par son expertise dans le milieu de la téléphonie, n’a pas dit son dernier mot et a d’autres cordes à son arc après la fin d’Essential.

Mots-clés Essential