Et hop, un autre test réussi pour la fusée Starship de SpaceX

Après avoir permis aux deux astronautes de la NASA de faire un aller-retour sur l’ISS grâce à sa capsule Dragon, SpaceX continue son bonhomme de chemin et enchaîne les essais afin de mettre au point sa fusée Starship. Pour rappel, l’objectif, à terme étant de concevoir une fusée capable de transporter des astronautes vers Mars.

Divers essais ont ainsi lieu depuis quelques mois, des tests destinés à éprouver les limites de différentes parties du prototype SN5 de la fusée Starship. Le dernier en date, le test de vol d’une espèce de gros cylindre, qui a excellemment atteint une altitude de 150 mètres avant de revenir sur le plancher des vaches avec brio.

Une panache de fumée lors du lancement dune roquette

Photo SpaceX. Crédits Pixabay

Suite à la réussite du test réalisé mardi, comme à son habitude, Elon Musk n’a pas manqué de partager son enthousiasme. Pour répondre à un fan, il a tweeté : « Mars a l’air réel ». Une allusion à l’avancée que constitue ce mini-lancement réussi pour les projets de SpaceX.

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

Tout s’est passé comme prévu, on se rapproche un peu plus de Mars

Pour le moment, ce prototype SN5 de la fusée Starship est loin d’être finalisé. En effet, le SN5 n’est encore qu’un gros cylindre fait de métal, d’une taille inférieure à la version finale de la fusée Starship. Pour autant, la réussite de ce test est un grand pas pour le constructeur aérospatial dirigé par Musk.

D’ailleurs, les images immortalisant ce moment ont foisonné sur la toile, de nombreux spécialistes du domaine spatial, ayant partagé ce qu’ils ont capturé. Si vous faites un tour sur YouTube, vous ne manquerez pas de tomber sur une vidéo du SN5 s’élevant dans les airs pour atteindre les 150 mètres d’altitude selon les estimations, avant de redescendre pour un atterrissage majestueux, nimbé dans un épais nuage de poussière.

Thomas Zurbuchen, un scientifique de la NASA qui a assisté au spectacle, l’a d’ailleurs décrit dans un tweet. Il raconte notamment comment Starship s’est merveilleusement bien tenu après son atterrissage, une fois que la fumée le recouvrant s’est dégagée.

Pour SpaceX, les bonnes nouvelles s’enchaînent, le meilleur reste à venir

L’année dernière, un autre prototype plus petit, Starhopper, a déjà réussi son coup. Et comme nous l’avons précédemment indiqué, le test Demo-2 fut également un succès retentissant. La route est toutefois encore longue avant d’en arriver à une fusée capable de nous emmener vers la planète rouge.

Pour autant, face à toutes ces réussites, Elon Musk ne cache pas sa joie. Ce dernier de déclarer qu’en plus d’être « en pleine conquête de la Lune » et en route pour « envoyer prochainement des personnes sur Mars », la vie multiplanétaire est à portée de main.

Pour information, la version finale de la fusée Starship devrait faire dans les 120 mètres et être capable d’atterrir verticalement sur Mars.

Mots-clés spacexstarship