Et maintenant, des mini-trous noirs qui se gavent d’étoiles à neutrons depuis l’intérieur pour expliquer la matière noire ?

Des chercheurs issus de l’Université Bowdoin (Illinois) exposent leur théorie sur une manière de trouver la matière la plus présente dans l’espace, mais qui reste néanmoins difficile à cerner jusqu’à maintenant : la fameuse matière noire.

En fait, cette théorie vient plus précisément d’un questionnement sur l’origine de faits particuliers observés : des micro-trous noirs qui dévorent des étoiles à neutrons de l’intérieur, à l’image d’un parasite qui se nourrit de son hôte.

Crédits Pixabay

Deux théories, dont l’une semble plus cohérente que l’autre, ont été avancées pour expliquer ce phénomène. Si l’hypothèse est vérifiée, elle pourrait permettre à la science de mieux comprendre la matière noire et son origine.

Deux hypothèses sur l’origine de ces mini-trous noirs qui se comportent comme des parasites

Sur les deux hypothèses, l’une prévaut sur l’autre. La première étant que l’étoile à neutron aurait emmagasiné des particules constituant la matière noire. Ces dernières se seraient alors condensées pour finir par générer un petit trou noir à l’intérieur de l’étoile à neutrons.

La deuxième hypothèse, quant à elle, est que la force gravitationnelle exercée par une étoile à neutron a peut-être aspiré un trou noir à l’état primaire et l’a incorporé dans son cœur. Pour la précision, les chercheurs ont abandonné cette dernière hypothèse du fait qu’elle ne concordait pas avec ce que nous savons jusqu’ici des étoiles à neutrons.

L’observation d’un mini-trou noir parasite pour mieux comprendre la matière noire

Si la première théorie est la bonne, cela signifierait que les particules de matière noire ingérées par une étoile à neutron sont une (ou la) matière initiale menant à la formation des micro-trous noirs.

Dans ce cas, la présence d’étoiles à neutrons qui se meurent petit à petit pourrait indiquer implicitement où observer la transformation que subit la matière noire. Bien entendu, pour cela il faut tenir en compte le fait qu’un micro-trous noir parasite soit bien à l’origine de la disparition de l’étoile.

Quoi qu’il en soit, ces idées restent de l’ordre des théories et ne peuvent pour le moment pas être prouvées. Toutefois, ce point de vue pourrait aider le monde scientifique à mieux cerner la matière noire et ses spécificités.

Cette étude est actuellement disponible sur le serveur de préimpression ArXiv.