Et pendant ce temps, la pétition anti Pornhub a dépassé les 600 000 signatures

Il y a quelques semaines, Pornhub tentait d’entrer dans les bonnes grâces de ses utilisateurs en leur proposant un accès gratuit à son contenu Premium. Si cette opération de séduction a marché sur certains internautes, ce n’est pas le cas pour tout le monde.

Sur la toile, les détracteurs du site pour adulte l’ont accusé de se servir de cette offre pour détourner l’attention du scandale qui l’éclabousse actuellement. Pour rappel, la BBC a révélé à travers un article que le site pour adultes a autorisé la publication d’une vidéo montrant le viol d’une adolescente sur sa plateforme des années plus tôt.

Crédits Flickr

Suite à cette révélation, Laila Mickelwait, une des représentantes d’Exodus Cry, une ONG qui lutte contre le trafic sexuel, a lancé le 10 février 2020 une pétition intitulée « Traffickinghub » qui demande la fermeture de Pornhub.

Une pétition qui attire du monde

A l’heure actuelle, la pétition lancée par Exodus Cry a réuni plus de 600 000 signatures sur Change.org. Les membres d’Exodus Cry ont fait savoir qu’ils ne compter pas lâcher l’affaire.

« Nous sommes plus engagés que jamais à exposer au grand jour le côté obscur de cette mégacompagnie qui exploite les femmes et les enfants les plus vulnérables. »

La pétition lancée par Exodus Cry a résonné partout dans le monde. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau et le sénateur américain Ben Sasse ont même demandé au procureur général William Barr d’enquêter sur Pornhub.

Plusieurs vidéos de viol sur mineur

Exodus Cry accuse Pornhub d’héberger sur sa plateforme « plusieurs vidéos choquantes de trafic sexuel et de viol sur mineur. » Sur Twitter, Laila Mickelwait a exposé le cas d’une adolescente de 15 ans qui a été kidnappée, puis violée et dont les vidéos ont atterri sur le site pour adulte.

« Saviez-vous que le compte Twitter officiel de Pornhub a admis avoir « vérifié » la vidéo de la jeune fille de 15 ans qui a été kidnappée et qui a disparu pendant un an puis qui a été retrouvée sur Pornhub en train de se faire violer par ses trafiquants dans 58 vidéos ? Ils ont rapidement supprimé le tweet, mais la preuve est là. »

Dans sa publication, on peut voir la capture d’écran montrant le tweet de Pornhub.

Les violeurs ont été identifiés et font l’objet d’une plainte. De son côté, Pornhub réfute toutes les accusations d’Exodus Cry.

Mots-clés nsfypornhub