Et pendant ce temps, l’Antarctique est en train de verdir

Actuellement, les regards se tournent vers l’Antarctique. Depuis le mois de février 2020, cette région du globe, réputée pour ses températures glaciales (-57°C en moyenne), a connu une vague de chaleur anormale.

Les températures enregistrées en février en Antarctique ont franchi la barre des 20°C. Cette vague de chaleur a précipité la fonte des glaces. Pour montrer l’ampleur des dégâts, la NASA a publié il y a quelques jours les images de l’Antarctique enregistrées grâce aux données du satellite Landsat-3.

Crédits Pixabay

Sur les photos publiées récemment par l’agence spatiale américaine, on note une différence flagrante entre l’état des glaciers avant et après la vague de chaleur. D’après la NASA, la partie baptisée Eagle Island a perdu 10,6 cm de couverture neigeuse.

Des vagues de chaleur de plus en plus fréquentes

Il est à noter que l’apparition de cette vague de chaleur en Antarctique n’est pas une première. D’après un communiqué de la NASA, il s’agit de la troisième vague de chaleur de l’été austral, depuis le mois de novembre 2019.

Selon les scientifiques, ces vagues de chaleur seraient dues aux vents secs venus de l’ouest. À terme, leur répétition pourrait entraîner des fontes de glaces plus importantes.

La vague de chaleur qui a eu lieu en février dernier a entraîné la fonte de 20% de « l’accumulation saisonnière de neige » à Eagle Island. Le glaciologue Mauri Pelto a déclaré qu’il n’avait jamais vu des lacs fondre aussi vite en Antarctique. « On voit ce genre de fonte en Alaska et au Groenland, mais généralement pas en Antarctique. » a-t-il déclaré.

Le changement climatique n’est pas entièrement en cause

Un scientifique brésilien du nom de Carlos Schaefer a indiqué que cette hausse de température ne serait pas entièrement due au changement climatique. « Nous n’avons jamais vu une température aussi élevée en Antarctique. Toutefois, il n’est pas valable en tant que tendance d’un changement climatique. C’est juste un signe que quelque chose de différent se passe dans cette région. »

Actuellement, les scientifiques s’inquiètent de la fréquence de ces vagues de chaleur. Le climatologue Xavier Fettweis a déclaré qu’elles étaient à l’origine de l’élévation du niveau de la mer cet été.

D’après les experts climat de l’ONU, le niveau des mers a déjà augmenté de 15 cm au 20e siècle.

Mots-clés antarctique