Et si Apple lançait un MacBook en titane ?

Apple a pris l’habitude d’utiliser de l’aluminium dans la conception des châssis de ses ordinateurs potables, mais un brevet trouvé par Patently Apple laisse penser que la marque songe à utiliser un autre matériau : le titane.

Ces quelques lignes feront sans doute sourire les connaisseurs, et c’est tout à fait normal. Ce ne serait en effet pas la première fois que la firme à la pomme se tourne vers le titane pour développer un ordinateur portable.

En 2001, Apple a en effet commercialisé une machine un peu particulière, le PowerBook G4 Titanium.

Le retour du PowerBook G4 Titanium ?

Cet ordinateur portable avait un positionnement un peu particulier. Il a en effet été le tout premier portable à embarquer un PowerPC G4 et il a aussi marqué un changement en termes de design. Apple avait en effet choisi de se détourner du traditionnel plastique pour lui préférer un boîtier en métal, un boîtier qui était fait en titane pur à 99,5 %.

Après une deux mises à jour l’année suivante, Apple a cependant décidé de ne pas poursuivre l’expérience et le PowerBook Titanium a donc été remplacé par le PowerBook Aluminium en septembre 2003.

Et depuis, plus rien. Apple s’en est tenu à l’aluminium et tous les ordinateurs commercialisés par la firme sont donc pourvus d’un châssis fait dans ce matériau. Mais il semblerait que la marque n’ait pas pour autant renoncé à ses premiers amours et c’est précisément ce qui ressort de l’un des derniers brevets déposés par ses juristes.

Le brevet en question évoque en effet un taux nouveau châssis pensé pour les ordinateurs portables de la marque, un châssis qui aurait pour particularité d’être doté d’une surface en titane texturée obtenue à l’aide d’un processus de grenaillage.

Le titane, un matériau plus résistant que l’aluminium

Le document donne peu de détails, mais il indique tout de même que le titane a pour avantage d’être plus dur que l’aluminium, et donc de mieux résister au passage du temps – et accessoirement aux rayures.

Alors bien sûr, rien ne dit que ce brevet va bel et bien trouver une application concrète, mais il faut reconnaître qu’il est amusant de voir Apple pencher de nouveau en faveur du titane. Encore plus quand on sait que la marque avait justifié le changement de matériau en 2003 par un problème de peinture qui avait tendance à s’écailler sur les PowerBook dotés d’un châssis de ce type.

Mais bon, 18 ans ont passé et on imagine sans peine que les processus industriels ont dû évoluer.

En tout cas, le hasard fait bien les choses, car ce brevet fait justement surface alors que l’on entend parler d’un redesign complet du MacBook Pro.

Mots-clés applemacbook