Et si c’était la fin pour la sonde InSight de la NASA ?

Le 5 mai 2018, la NASA a envoyé la sonde InSight sur Mars afin de récolter des informations sur sa structure interne. Et on peut dire que depuis son arrivée sur la planète rouge, le 26 novembre 2018, Insight n’a pas chômé. Malheureusement, il se pourrait bien que la fin d’InSight soit proche.

En effet, au cours des mois précédents, les poussières martiennes n’ont cessé de s’accumuler sur les panneaux solaires de la sonde. Insight manquant cruellement d’énergie, la NASA a dû se résoudre à passer InSight en mode veille prolongé. Pour ne pas arranger la situation, l’hiver martien, particulièrement dangereux pour ce type d’appareil, ne se terminera qu’en juillet.

Crédits NASA

Ainsi, si InSight est obligé de mettre tous ses outils hors tension avant l’été martien, il y a de fortes chances qu’il ne puisse plus redémarrer. D’ici là, on ne peut qu’espérer qu’on n’en arrive pas à cette situation et qu’une autre tempête de poussière n’aggrave pas les choses.

A défaut d’énergie, InSight risque de ne pas faire long feu

Le 26 novembre 2018, c’est dans une zone connue sous le nom d’Elysium Planitia qu’InSight a atterri. Normalement, les vents devaient servir à nettoyer la poussière qui s’est accumulée sur les panneaux solaires d’InSight. Mais dans cette région, c’est justement l’absence de vents qui a posé problème.

De ce fait, depuis le début de l’hiver martien, en février dernier, les panneaux solaires ont apporté moins de 27 % d’énergie à la sonde. La NASA a donc pris l’initiative de mettre petit à petit les différentes parties de l’appareil hors service, dans le but d’éviter une panne irréversible.

Sauf que, sans alimentation, des composants particulièrement fragiles d’InSight seront à la merci du climat très hostile de Mars. À tire d’information, la température sur la planète rouge peut descendre à moins de -54 °C.

Tout ce que nous sommes en mesure de faire c’est de garder espoir

Aujourd’hui, InSight est donc en mode veille prolongée. Mais il se pourrait bien que cet engin rentre prochainement dans une hibernation d’urgence, ce qui entraînera sûrement sa fin.

Selon Bruce Banerdt, responsable d’InSight, il y a quand même une chance que cette sonde ne s’arrête pas complètement avant l’arrivée de l’été martien prévu pour le mois de juillet.

Toutefois, rien n’est sûr, vu l’imprévisibilité de la météo martienne. En effet, en plus du froid extrême, il se pourrait bien que de nouvelles tempêtes de sable aggravent la situation, en accumulant davantage de sable sur les panneaux solaires de l’appareil. Et là, on devra malheureusement lui dire adieu.

Mots-clés insightmarsNASA