Et si Einstein se trompait ?

Notre univers est constitué à environ 80% de matière noire. Du moins, c’est ce qu’on pensait jusqu’à aujourd’hui. La publication d’une étude menée par une équipe internationale de chercheurs de l’École normale supérieure de Paris réfute en effet cette hypothèse. D’après eux, la matière noire serait en fait plus lisse et plus étendue que ce que certaines théories ont longtemps affirmé.

Les auteurs de cette étude sont arrivés à cette conclusion après avoir réalisé la plus grande carte montrant la distribution de la matière noire dans l’Univers. S’ils ont vu juste, cela pourrait fausser la théorie générale de la relativité d’Albert Einstein.

« Si cette disparité est vraie, alors peut-être qu’Einstein avait tort », explique le Dr Niall Jeffrey, de l’École normale supérieure de Paris.

Crédits Pixabay

D’après lui, il ne s’agirait pas d’une mauvaise chose, contrairement à ce que certains chercheurs pourraient penser.

De nouvelles découvertes en perspective ?

Pour le Dr Niall Jeffrey, l’idée que cette théorie puisse être vraie est « extrêmement excitante. » À terme, elle pourrait permettre aux scientifiques de « découvrir quelque chose de nouveau sur la façon dont l’Univers est réellement organisé. » Néanmoins, tout le monde ne partage pas l’enthousiasme du Dr Jeffrey.

Pour sa part, le professeur Carlos Frenk, de l’université de Durham, craint que cela ne détruise le travail de toute une vie. Pour ses recherches, ce dernier c’est en effet appuyé sur la théorie d’Einstein.

« J’ai passé ma vie à travailler sur cette théorie et mon cœur me dit que je ne veux pas la voir s’effondrer », a-t-il déclaré.

Merci au télescope Victor M Blanco

Pour mener leurs observations, les auteurs de cette étude ont utilisé le télescope Victor M Blanco, basé au Chili. Grâce à cet instrument, ils ont pu étudier 100 millions de galaxies. Cela leur a permis de déterminer la répartition de la matière noire dans l’Univers.

Dans leur étude, ils ont mis en évidence l’existence de zones noires et de zones claires. Les premières correspondent au vide. Les deuxièmes, quant à elles, contiennent la matière noire. Elles ont pu être détectées grâce à la façon dont elles déforment la lumière des étoiles. En observant leur répartition, les chercheurs ont conclu que la matière noire était vraiment plus étendue.

Le Dr Niall Jeffrey estime que ces travaux vont nous permettre de « voir l’Univers d’une manière différente. » Pour Carlos Frenk, il faudra des études plus poussées avant de pouvoir fausser complètement la théorie d’Einstein.