Et si la matière noire cachait une autre dimension ?

L’existence de la matière noire a été évoquée pour la première fois en 1977. Pour l’heure, aucun scientifique n’a été en mesure de déterminer sa véritable nature. Tout ce qu’on sait, c’est qu’elle représente environ 85% de la masse de l’Univers. Jusqu’à aujourd’hui, la matière noire reste indétectable. Et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir cherché.

Bien que personne n’est réussi à la trouver jusqu’à ce jour, les chercheurs sont convaincus de son existence. Les phénomènes scientifiques sont là pour le prouver. Par exemple, certains effets gravitationnels ne peuvent s’expliquer que par la présence de cette matière noire. Récemment, des chercheurs de l’université de Californie à Riverside ont mené une nouvelle étude concernant cette mystérieuse matière. Ce que leurs travaux suggèrent est assez intéressant.

Crédits Gerd Altmann – Pixabay.com

Selon eux, si on ne trouve pas la matière noire, c’est parce qu’elle serait cachée dans une quatrième dimension, rien que ça !

Chercher la matière noire dans une quatrième dimension

La communauté scientifique a utilisé toutes les ressources à sa disposition pour tenter de détecter la matière noire, en vain. Pour les chercheurs de l’université de Californie à Riverside, si on ne la trouve pas, c’est parce qu’on ne cherche pas au bon endroit. D’après eux, la matière noire se trouverait en fait dans une autre dimension.

« Notre univers observé a trois dimensions d’espace. Nous proposons qu’il puisse y avoir une quatrième dimension. La dimension supplémentaire peut expliquer pourquoi la matière noire s’est si bien cachée de nos tentatives pour l’étudier en laboratoire », explique le Dr Philippe Tanedo, professeur adjoint de physique et d’astronomie à l’université de Californie.

« Des forces obscures »

Le Dr Philippe Tanedo et ses collègues ont émis la théorie selon laquelle des particules invisibles de matières noires interagissent avec d’autres particules invisibles de telle façon qu’elles agissent de façon étrange. Ces interactions se feraient sous l’influence de forces obscures se trouvant dans cette quatrième dimension.

« Au cours de la dernière décennie, les physiciens ont admis qu’en plus de la matière noire, des forces obscures cachées gouvernent les interactions de la matière noire. Cela devrait complètement réécrire les règles sur la façon dont nous cherchons la matière noire », déclare le Dr. Tanedo.

Il ne s’agit bien entendu que d’une simple hypothèse. Les travaux du Dr Tanedo et de son équipe ont été publiés dans la revue Journal of High Energy Physics.