Et si la PlayStation 5 s’adaptait à nos émotions ?

Une musique de fond qui s’adapte à notre émotion pendant nos parties de jeux vidéo, c’est ce que nous promet la PS5. C’est en effet à cela que nous fait penser le nouveau brevet déposé par Sony, un brevet qui trouvera peut-être des applications concrètes pour sa prochaine génération de console, attendue en fin d’année. Ce brevet fait allusion à une IA qui pourrait générer un fond musical suivant les émotions du joueur et de la cinématique du jeu.

En bref, ce brevet intitulé « Dynamic Music Creation in Gaming », ou création de musiques dynamiques dans le jeu propose d’ajuster le fond sonore ou musical des jeux et leur rythme suivant le comportement du joueur.

Crédits Pixabay

Rendu public le 22 mai dernier, il promet une expérience utilisateur encore plus immersive dans l’environnement des jeux pour les joueurs.

Notons bien qu’un dépôt de brevet ne garantit pas que la technologie verra bien le jour. De plus, rien ne prouve que cette dernière sera intégrée à la PS5. Ainsi, il faudra attendre une annonce officielle pour être fixés.

La PlayStation 5, une expérience plus immersive ?

Après la publication de la fiche technique de la PS5, les joueurs ont hâte d’en découvrir plus sur l’expérience utilisateur de la console. Basée sur un système d’intelligence artificielle, la technologie Dynamic Music Creation in Gaming devrait offrir une expérience plus immersive aux joueurs.

Ce système surveillera de nombreux éléments pendant les parties de jeux vidéo, notamment les personnages sur l’écran, les émotions que véhiculent certaines scènes, l’environnement, le style de jeu et les performances du joueur. L’IA générera ensuite une bande sonore spécifique en prenant compte de ces éléments.

À lire aussi : La PlayStation 5 devrait avoir son Silent Hill

Un autre brevet déposé par la firme nippone

Récemment, la firme nippone a également déposé un brevet centré sur l’interactivité. Ce dernier évoquait une intelligence artificielle pouvant analyser le comportement du joueur pour l’aider à gérer son temps.

Grâce à cette technologie, il serait effectivement possible de prédire le temps que prendrait une quête.

Bien que ces deux brevets ne soient pas liés, leur dépôt prouve néanmoins que Sony met un point d’honneur sur l’interactivité et l’immersion dans le jeu. Il faudra toutefois attendre une annonce officielle pour savoir si ces technologies sont bien destinées à la PlayStation 5, dont le lancement est prévu en fin d’année 2020.

À lire aussi : La PlayStation 5 serait 100 fois plus rapide que la PS4

Mots-clés playstation 5sony