Et si la Terre était un cristal géant ?

En 1968, Bruce Cathie, un pilote de ligne néo-zélandais, a suggéré qu’il existe un hypothétique champ électromagnétique qui alimente les soucoupes volantes et contrôle les dates et les lieux où les bombes nucléaires peuvent fonctionner. Ce champ se présenterait sous la forme d’une grille géante autour de la Terre pouvant être modélisée par un procédé mathématique. Dans ses travaux, il parle d’une « base en cristal de la Terre » qui serait intégrée dans cette « grille harmonique ».

Le globe terrestre nageant dans une boule de cristal

Sa théorie se base essentiellement sur l’étude des rapports d’observation des Ovnis autour du globe. Il a également été inspiré par un rapport intitulé « La Terre est-elle un grand cristal ? », publié en1973 par l’Académie des sciences de l’URSS. Le document évoquait des théories de philosophes grecs selon lesquelles l’univers pouvait être décrit par les mathématiques.

Au fil des années, les travaux de Cathie ont fait l’objet de maintes critiques. Toutefois, certaines études datant du XXI siècle ont prouvé que le pilote néo-zélandais était en partie sur la bonne voie.

Des recherches a priori absurdes avec un fond de vérité

L’humanité a sondé les entrailles de la Terre à plusieurs reprises. Cependant, elle n’a pu parcourir que 0,2 % de la distance qui sépare la croûte terrestre de son noyau. D’ailleurs, plus les hommes éclaircissent les mystères souterrains, plus ils découvrent que Cathie et les géologues russes de l’époque n’ont pas totalement tort.

Maurizio Mattesini a abordé le sujet de la base en cristal de la Terre dans une étude réalisée en 2010. Il a publié les résultats dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences. Maurizio y a déclaré que les alliages de fer semblent avoir cristallisé dans la graine (noyau) de la planète.

Un géologue à CalTech du nom de David Stephenson a même affirmé que « Le centre de la Terre est littéralement un cristal » lors d’une interview accordée à WIRED.

Des mers de cristaux flottant autour du cœur de la planète ?

Dans son laboratoire, le professeur Kei Hirose de l’université de Tokyo a réalisé une reconstitution des conditions du noyau terrestre. Les résultats ont montré que des mers de cristaux flottent autour du cœur de la planète.

Ces cristaux seraient essentiels au champ magnétique de la Terre. Outre le fait qu’ils protègent la vie à sa surface, ils seraient aussi à l’origine de divers phénomènes. Les schémas de migration des animaux et les aurores boréales en feraient partie.

Enfin, malgré le nombre de recherches qu’a effectué Bruce Cathie, c’est sa manière de les aborder avec imagination qui a surtout marqué les esprits.

source https://www.vice.com/en/article/z3xp85/is-the-earth-a-g-crystal?utm_source=pocket_mylist