Et si les astéroïdes Ryugu et Bennu étaient les morceaux d’un ancien objet qui se serait brisé ?

En 2014, la JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency) a lancé la mission Hayabusa-2, dans le but d’étudier de près l’astéroïde Bennu. Deux années plus tard, la NASA en a fait de même pour l’astéroïde Ryugu par le biais de la mission OSIRISREx.

Et maintenant, la mission Hayabusa-2 est sur le point de ramener des échantillons de Bennu sur Terre, tandis qu’OSIRIS-REx prélèvera des morceaux de Ryugu en octobre 2020, pour les rapporter en 2023.

L'astéroïde Bennu accélère et les astronomes ne savent pas pourquoi

Crédits pixabay.com

En attendant le retour de ces échantillons respectifs, qui seront bien évidemment cruciaux pour en savoir davantage sur ces astéroïdes, des chercheurs, membres de l’équipe des deux missions ont pondu une théorie assez intéressante concernant ces deux objets.

Pour ces derniers, Ryugu et Bennu seraient en effet les fragments d’un corps parent qui se serait disloqué après une collision. Les fragments se seraient ensuite agrégés pour former les astéroïdes.

L’effet YORP ne serait pas à l’origine de la forme commune à Ryugu et Bennu

Ryugu et Bennu sont des astéroïdes en forme de toupie et les chercheurs ont longtemps avancé que l’effet YORP (Yarkovsky-O’Keefe-Radzievskii-Paddack) était à l’origine de ces particularités.

En astrophysique, l’effet YORP désigne une série de forces thermiques qui font en sorte que les matériaux se trouvant près des pôles d’un astéroïde se regroupent au niveau de son équateur, suite à la vitesse de rotation de cette dernière qui s’accroît.

Mais dans un article publié dans Nature Communications, les chercheurs d’OSIRIS-REx et d’Hayabusa2 déclarent que l’effet YORP serait en fait être étranger à la forme commune de ces deux astéroïdes.

En effet, tandis que l’implication de l’effet YORP signifierait que la forme en toupie de Ryugu et de Bennu serait récente, la taille et les caractéristiques des immenses cratères présents sur l’équateur de Bennu suggèrent plutôt le contraire. Et le remodelage récent des astéroïdes, dû à un effet YORP n’est pas compatible avec ces cratères.

À lire aussi : Bennu finira peut-être par frapper la Terre… dans très longtemps

Ryugu et Bennu seraient les fruits de la destruction de leur corps parent

Pour ce qui est du niveau d’hydratation n’est pas le même chez Ryugu et Bennu, deux hypothèses peuvent expliquer cela. Premièrement, alors que Ryugu renfermait davantage de matériaux qui se trouvaient près du noyau du corps-parent, Bennu proviendrait de matériaux qui étaient proches de sa surface.

Deuxièmement, il se pourrait également que Ryugu et Bennu aient été exposés à des niveaux de température différents, tandis que le corps-parent entrait en collision avec un autre élément.

Si cette deuxième hypothèse est correcte, cela voudra dire que les matériaux composant Ryugu viendraient d’une partie proche du point d’impact, alors que ceux formant Bennu proviendraient d’une zone qui en était plus éloignée.

À lire aussi : L’astéroïde Bennu accélère sa rotation et on ne sait pas pourquoi