Et si les champignons de Tchernobyl aidaient les astronautes à conquérir l’espace ?

L’homme est obsédé par la conquête de l’espace, c’est un fait. Actuellement, les scientifiques continuent d’explorer des solutions qui pourraient permettre de faciliter les conditions de vie des astronautes qui partent en mission spatiale.

Récemment, Cnet a rapporté la découverte de champignons qui pourraient être utilisés pour protéger les astronautes des radiations mortelles dans l’espace. Ces champignons noirs ont été retrouvés à l’intérieur du réacteur nucléaire de la centrale de Tchernobyl qui a explosé en 1986.

Tchernobyl Mars

Crédits Pixabay

Après des recherches qui se sont étendues sur plusieurs années, le microbiologiste Arturo Casadevall, de l’Albert Einstein College of Medicine de New York, et son équipe ont mis en évidence le fait que ces champignons ont la capacité de résister aux radiations ionisantes.

Des champignons qui se nourrissent de radiations

D’autres études ont révélé qu’en plus de résister à ces radiations, ces champignons appelés Cryptococcus neoformans sont attirés par les radiations et s’en nourrissent.

Ces « champignons radiotrophiques » dirigeraient leurs spores et leurs hyphes vers les radiations ionisantes pour accroître leur mélanine.

« Les champignons recueillis sur le site de l’accident contenaient plus de mélanine que les champignons recueillis en dehors de la zone d’exclusion. Cela signifie que les champignons se sont adaptés à l’activité des radiations et jusqu’à 20% se sont révélés radiotrophes – ce qui signifie qu’ils se sont développés en direction des radiations ; ils ont adoré ça. » a expliqué Kasthuri Venkateswaran, chercheur principal au Jet Propulsion Laboratory de la NASA.

Un médicament pour préserver les astronautes ?

À l’instar des plantes qui sont capables de transformer le dioxyde de carbone en oxygène grâce à la photosynthèse, ces champignons radiotrophiques ont aussi la capacité de transformer les radiations ionisantes en énergie. Ce phénomène s’appelle la radiosynthèse.

D’après Kasthuri Venkateswaran, ces champignons radiotrophiques pourront, à terme, être transformés en médicament pour protéger les astronautes des radiations. Le scientifique a indiqué que ces champignons pourraient aussi être utilisés pour préserver les personnes cancéreuses des effets négatifs de la radiothérapie.

« Nous savons que les radiations spatiales sont dangereuses et que leurs effets doivent être pris en compte. Si on a un élément qui peut agir comme une protection contre ces radiations, cela pourrait, non seulement protéger les astronautes dans l’espace, mais aussi présenter de réels avantages pour les personnes sur Terre.

Mots-clés espace