Et si les éclats de rayons gamma étaient provoqués par des voyages à travers l’espace ?

Les scientifiques ont pris connaissance des sources des rayons gamma dans l’univers pour la première fois, en 1948. Néanmoins, ils n’ont eu l’occasion de les observer qu’au début des 1960. Le LAT (Large Area Telescope), un télescope destiné à l’étude de ces rayonnements cosmiques aux propriétés particulières, a permis de déterminer l’emplacement de 186 rafales de rayons gamma depuis son lancement en juin 2008.

Les astrophysiciens ont compris que ces rayonnements électromagnétiques à haute fréquence se produisent après l’effondrement des étoiles massives ou une collision entre des étoiles neutroniques ultra-denses provoquant des jets de plasma. Toutefois, il y a un fait qui les intrigue encore : ces signaux cosmiques présentent une symétrie étrange.

espace

Crédits Pixabay

Selon une étude qui a fait l’objet d’un article publié le 23 septembre dans The Astrophysical Journal, il se peut que les jets de plasma voyagent à une vitesse supérieure à celle de la lumière à travers l’espace.

De petites fluctuations lumineuses

Normalement, une explosion devrait provoquer un éclat de lumière constant avant de s’éteindre. Pourtant, selon Jon Hakkila, astrophysicien au College of Charleston en Caroline du Sud, la luminosité des salves de rayons gamma suit un schéma clignotant. Il a constaté que la luminosité globale s’accompagnait de petites fluctuations lumineuses.

Ainsi, l’impulsion d’une salve de rayons gamma indique un ensemble d’événements en miroir. « Ce qui s’est passé à l’avant s’est passé à l’arrière », a noté l’expert, comme si « les événements se déroulaient dans l’ordre inverse. »

Un grand pas en avant

Pour expliquer sa théorie, l’astrophysicien s’est basé sur la théorie de Robert Nemiroff, astrophysicien à la Michigan Technological University, sur le « doublement de l’image relativiste ». Concrètement, Hakkila pense que cet étrange motif pourrait être causé par un voyage du jet de plasma à la fois plus lentement et plus vite que la vitesse de la lumière.

Le phénomène de doublement de l’image relativiste se produit lorsqu’un bateau se déplace dans l’eau. Si son mouvement est plus lent que celui des vagues qu’il crée, une personne située au rivage les verra arriver dans l’ordre où elles ont été créées. Par contre, si le bateau se déplace plus vite que les ondulations, la personne les verra arriver dans l’ordre inverse.

Dieter Hartmann, un astrophysicien de l’Université de Clemson, qui n’a pas participé à la recherche, « c’est un grand pas en avant ».

Mots-clés espace