Et si les extraterrestres étaient sur Terre… mais que nous ne puissions pas les voir

Pour le Dr Helen Sharman, les extraterrestres sont peut-être déjà là, sur Terre, tout autour de nous, mais sans que nous ne puissions les voir.

Sommes-nous seuls dans l’Univers ? C’est à cette question que tentent désormais de répondre les chercheurs. Et si nous avons de bonnes chances de découvrir une forme de vie extraterrestre avant la fin de cette décennie, il reste tout de même à savoir si nous serons réellement en mesure de la comprendre… et même de la voir.

La Terre vu de l'espace.

Crédits Pixabay

Le Dr Helen Sharman a justement développé une théorie très intéressante sur le sujet.

Si une vie extraterrestre existe, alors elle est peut-être très différente des espèces que nous connaissons

Mais avant de l’évoquer, sans doute est-il préférable de commencer par faire les présentations. Passionnée par la recherche, Helen Sharman s’est surtout fait connaître en devenant la toute première Britannique à se rendre dans l’espace au début des années 90, dans le cadre du Projet Juno.

Après cette expérience, elle a regagné la terre ferme et elle s’est alors fait un devoir d’apporter la science au grand public, que ce soit par le biais d’ouvrages adressés aux enfants ou par des émissions de télévision et de radio.

Ensuite, le Dr Helen Sharman a passé quelques années au Laboratoire national de physique britannique avant de devenir directrice des opérations pour le département de chimie de l’Imperial College de Londres. En parallèle, elle a reçu plusieurs prix et distinctions pour son travail, mais aussi quelques diplômes honorifiques.

Mais si elle fait parler d’elle aujourd’hui, c’est principalement pour une théorie exposée à l’occasion d’une entrevue organisée par le Guardian.

Les extraterrestres sont peut-être là, sans que nous ne puissions les voir

Durant cet échange, le Dr Helen Sharman a en effet été amenée à évoquer la délicate question de la vie extraterrestre. Elle a alors commencé par indiquer qu’il était parfaitement légitime de penser qu’il existait quelque part dans l’Univers une autre forme de vie que la nôtre.

Et même toutes sortes de formes de vie.

Elle a ensuite continué en indiquant que si des extraterrestres existent quelque part, alors rien ne dit qu’ils soient comme nous composés de carbone ou d’azote. Notre propre évolution a en effet été conditionnée par les conditions de notre planète. Si la vie doit réellement éclore sur une autre planète, alors son évolution dépendra logiquement de critères très différents de ceux de notre monde.

Et en réalité, toujours de son point de vue, il serait tout à fait possible que des extraterrestres soient présents autour de nous en ce moment même… sans que nous ne puissions les voir.

Bien sûr, l’interview n’a pas uniquement porté sur cette question et Helen Sharman est également revenue sur son expérience dans l’espace. Expérience qui l’a beaucoup changé et qui lui a fait prendre conscience que le plus important, ce sont les gens, et non les biens matériels. Le fait d’être confrontée à l’immensité de l’espace et de s’inquiéter uniquement pour sa survie l’a en effet poussé à réviser son jugement sur l’importance des biens matériels.

Mots-clés extraterrestres