Et si les extraterrestres utilisaient les pulsars pour naviguer à travers l’espace ?

La NASA vient de mettre au point une nouvelle technique de navigation dans l’espace qui pourrait permettre des voyages cosmiques lointains. Le procédé a été baptisé SEXTANT pour Station Explorer for X-ray Timing and Navigation (Station Explorer pour la technologie de chronométrage et de navigation par rayons X). En se servant des pulsars, les vaisseaux pourraient se déplacer dans l’espace de manière autonome, comme le GPS d’une voiture se réfère aux satellites.

La nouvelle technique a été décrite par Keith Gendreau, chercheur principal de la mission NICER (Neutron-star Interior Composition Explorer) de la NASA. L’annonce a été faite à l’occasion de la 231e réunion de l’American Anstronomical Society à Washington. L’expert a présenté la démonstration réussie d’un système d’utilisation des pulsars pour la navigation spatiale.

Pulsar

Afin d’identifier les pulsars et mesurer les impulsions, SEXTANT s’appuie sur la technologie de l’imagerie par rayons X.

Un guide cosmique naturel

Pour rappel, un pulsar est un corps céleste qui produit périodiquement un signal de l’ordre de la milliseconde à quelques dizaines de secondes. Les experts pensent qu’il s’agit d’une étoile à neutrons qui émet un rayonnement électromagnétique intense.

Le système fonctionne de telle sorte que le récepteur mesure la temporisation de chacun des pulsars sélectionnés. Il la convertit ensuite en coordonnées spatiales.

« Cette technologie représente une percée majeure quant au futur de l’exploration de l’espace lointain », a déclaré le chef du projet SEXTANT, Jason Mitchell, du Goddard Space Flight Center de la NASA. « Nous sommes les premiers à démontrer la navigation par rayons X de manière totalement autonome et en temps réel dans l’espace », a-t-il ajouté.

« C’était beaucoup plus rapide que les deux semaines que nous avions allouées à l’expérience. Nous avions des indications que notre système fonctionnerait, mais l’expérience a démontré sa capacité à travailler de manière autonome », a déclaré Luke Winternitz, architecte du système SEXTANT.

Le moyen utilisé par les extraterrestres ?

« Cette démonstration réussie établit fermement la viabilité de la navigation pulsar à rayons X comme nouvelle technologie de navigation autonome. Nous avons montré qu’une version mature de cette technologie pourrait améliorer l’exploration de l’espace profond, partout dans le système solaire et au-delà », a affirmé Mitchell.

Par ailleurs, Clément Vidal, agrégé de philosophie à l’Université libre de Bruxelles, avait déjà imaginé un scénario reposant sur cette théorie. Son hypothèse avait été relatée dans un article publié en novembre 2017 dans International Journal of Astrobiology. Il pense que, si les extraterrestres existaient et s’ils voyageaient dans l’espace, ils utiliseraient surement cette technologie.