Et si les hackers utilisaient les satellites comme des armes ?

Les progrès de la technologie ont permis de construire des satellites de plus en plus petits, et à moindre coût, surtout si l’on compare avec les gros satellites mis en orbite il y a vingt ans par exemple. Beaucoup d’entreprises s’intéressent ainsi à ce marché, pour ne citer que SpaceX qui a désormais 242 satellites en orbite, et OneWeb, la société d’Amazon basée au Royaume-Uni.

Il est clair que l’existence de constellations de satellites en orbite autour de la Terre présente des avantages majeurs, surtout dans le domaine de la télécommunication. Toutefois, avoir des milliers de ces engins spatiaux pourrait aussi créer certains risques, notamment au niveau de la cybersécurité.

Crédits Pixabay

Jusqu’ici, il n’existe pas encore de normes en matière de cybersécurité dans le domaine des satellites. Cette situation laisse ainsi ces derniers vulnérables face à d’éventuelles cyberattaques effectuées par des hackers.

Des conséquences désastreuses

Dans le cas où des pirates informatiques accéderaient au contrôle des satellites, les conséquences pourraient être désastreuses puisque ces appareils pourraient être utilisés comme des armes. Par exemple, un hacker pourrait tout simplement éteindre un satellite ou bloquer l’accès à ses services. Il serait aussi capable de dérégler les signaux émis par un satellite pour affecter des infrastructures comme les réseaux de communication ou encore les systèmes de transport.

Plus dangereux encore, les satellites équipés de propulseurs pourraient servir de projectiles. Par exemple, en changeant l’orbite d’un de ces appareils, un pirate peut créer une collision avec un autre satellite ou pire encore, avec la Station Spatiale Internationale.

Les cubesats plus vulnérables

Aujourd’hui les cubesats commencent à faire leur apparition dans presque tous les domaines et remplacent petit à petit les gros satellites qui sont assez coûteux, que ce soit au niveau de la fabrication ou du lancement.

Cependant, les fabricants de ces appareils utilisent parfois une technologie standard pour leur conception afin de réduire les coûts. Ainsi, il n’est pas du tout difficile pour un hacker d’avoir accès à la technologie en question et d’en comprendre le fonctionnement. Ils peuvent ainsi trouver plus facilement la faille dans le système.

Les petits satellites comme les cubesats présentent un certain niveau de technicité. De ce fait, il n’est pas rare que les composants utilisés pour leur fabrication proviennent de plusieurs compagnies. Lorsqu’ils sont dans l’espace, les propriétaires des satellites utilisent aussi parfois les services d’un prestataire externe. En d’autres termes, avec le grand nombre d’acteurs impliqués dans la conception et le fonctionnement d’un cubesat, il serait facile pour un hacker d’infiltrer le système.

On pourrait encore citer beaucoup d’autres conséquences du piratage d’un satellite, ou beaucoup d’autres moyens pour un hacker d’arriver à ses fins. En tout cas, cela incite à réfléchir à des moyens efficaces pour protéger ces appareils qui sont actuellement d’une importance capitale, et ce dans presque tous les domaines.

s https://www.space.com/hackers-could-turn-satellites-into-weapons.html