Et si notre galaxie était pleine de micro-machines extraterrestre ?

Des scientifiques ont travaillé durant de nombreuses années pour essayer de prouver l’existence des extraterrestres, en vain. Si pour certains, l’absence de preuve ne fait que confirmer qu’il n’existe pas de petits hommes verts qui vivent au fin fond de la Galaxie, pour d’autres, cela voudrait juste dire que les scientifiques ne cherchent pas au bon endroit ou ne savent pas exactement quoi chercher.

L’astrophysicien Zaza Osmanov, de l’Université de Tbilissi, en Géorgie, fait partie de ceux qui croient en cette hypothèse.

Crédits Pixabay

D’après une nouvelle théorie qu’il a élaborée, la présence des extraterrestres pourrait être prouvée en essayant de détecter des micromachines dispersées dans la Galaxie.

Zaza Osmanov a en effet déclaré que les civilisations extraterrestres pourraient être en mesure d’utiliser des sondes de von Neumann de taille nanométrique pour explorer la Galaxie.

L’astrophysicien est parti du paradoxe de Fermi pour émettre cette théorie.

Une question qui intrigue

Le paradoxe de Fermi tient son nom d’Enrico Fermi, le physicien italien qui a émis en 1950 une série de questions concernant l’existence d’une vie extraterrestre. Ce paradoxe se base sur le fait que la Terre est largement plus jeune que le reste de l’Univers. Enrico Fermi s’est alors demandé pourquoi jusqu’à maintenant nous n’avions pas pu avoir de preuves de l’existence d’une forme de vie plus âgée et plus avancée que la nôtre.

« S’il y avait des civilisations extraterrestres, leurs représentants devraient être déjà chez nous. Où sont-ils donc ? » s’est-il questionné. D’après lui, si les extraterrestres existent réellement, ils auraient dû laisser des traces visibles.

Dans sa nouvelle théorie, Zaza Osmanov a avancé l’hypothèse que ces traces n’étaient pas visibles jusqu’ici car elles seraient juste infiniment petites.

Des sondes extrêmement petites

Zaza Osmanov a avancé l’hypothèse que les extraterrestres pourraient se servir des sondes conçues sur le modèle pensé par von Neumann pour voyager dans la Galaxie. L’idée de ces sondes a été imaginée par le mathématicien, John von Neumann. Celles-ci seraient capable de se « répliquer » plusieurs fois et permettraient aux formes de vie extraterrestre d’explorer l’espace sans avoir à se déplacer.

Beaucoup de scientifiques ont pointé les imperfections de l’hypothèse de von Neumann, mais Zaza Osmanov n’en fait pas partie. L’astrophysicien pense que cela serait possible et que les machines utilisées par les extraterrestres seraient en fait réduites à l’échelle nanométrique, ce qui faciliterait leur processus de réplication. Elles auraient également la capacité de se reproduire très rapidement.

Zaza Osmanov a déclaré que pour essayer de détecter ces micro-machines, il faudrait prêter attention aux « pointes » de lumière qu’elles produisent lorsqu’elles collectent des protons. Cette théorie n’a pas encore été validée par les scientifiques.