Et si nous colonisions Titan ?

Titan est la plus grosse lune de Saturne. La température à sa surface avoisine les -180°C et la pluie qui tombe du ciel est composée de méthane et d’éthane. A première vue, il s’agit d’un environnement tout à fait hostile à la vie, mais selon Charles Wohlforth, auteur de plusieurs livres, et Amanda R. Hendrix, planétologue ayant travaillé pendant 12 ans au Jet Propulsion Laboratory de la NASA, Titan serait l’endroit idéal pour créer une colonie humaine.

Selon Wohlforth et Hendrix, ils sont arrivés à cette conclusion après avoir examiné les planètes du système solaire d’un point de vue écologique. Ils ont considéré le genre d’habitat dont les humains auraient besoin et ont recherché le monde qui pouvait offrir les meilleures conditions.

La planète Saturne et sa lune Titan
Crédits Pixabay

Pour trouver ces meilleures conditions de vie, les deux auteurs ont supposé que les humains allaient rester les mêmes dans le futur, avec les mêmes motivations et les mêmes besoins. Leur habitat devra être abondamment fourni en énergie, avec une température vivable et une protection contre les dangers de l’espace incluant les radiations.

A lire aussi : On a récréé l’atmosphère de Titan en laboratoire

Des mondes dangereux

Jusqu’ici, les scientifiques ont toujours considéré la Lune et Mars comme potentiels futurs lieux de vie de l’humanité. L’avantage majeur est que ces deux mondes sont assez proches de nous et représentent des destinations réalistes. Il y a bien Mercure et Vénus, mais ces deux planètes ne sont pas vivables avec leurs conditions extrêmes.  

La Lune et Mars semblent ainsi être des candidats idéals, mais il y a quand même des points qui font que ces « planètes » ne sont pas mieux que Titan, comme l’expliquent  Wohlforth et Hendrix. En effet, aucun de ces deux mondes ne possède une magnétosphère ou une atmosphère capable de les protéger contre les radiations cosmiques. Les GCR ou Galactic Cosmic Rays, qui sont des particules énergétiques provenant des supernovas, les bombardent pourtant continuellement.

On connait depuis longtemps les impacts de ces GCR sur le corps humain, notamment le fait qu’ils peuvent causer le cancer. Mais au cours de ces deux dernières années, les chercheurs ont pu déterminer que les GCR pouvaient également attaquer le cerveau. Selon les informations, des souris exposées aux mêmes niveaux de radiation que l’on retrouve dans l’espace ont eu leur cerveau endommagé. Les souris ont perdu leurs capacités cognitives.

Sur Terre, nous sommes protégés contre les GCR grâce à l’eau qui se trouve dans l’atmosphère. Toutefois, il faudrait une couche d’eau de 2 m pour pouvoir arrêter les GCR dans un endroit non protégé. Dans la pratique, on devra vivre dans un tunnel souterrain si l’on veut survivre sur la Lune ou sur Mars. Il s’agit d’un habitat difficile à construire puisqu’il faudrait dégager un espace assez grand pour installer tout ce dont on a besoin. De plus, s’il fallait vraiment vivre dans des tunnels, pourquoi ne pas le faire directement sur Terre ?

A lire aussi : Titan abrite peut-être un océan de 300 mètres de profondeur

Les avantages de vivre sur Titan

Ainsi, d’après Wohlforth et Hendrix, Titan est ce qui ressemble le plus à la Terre dans le système solaire. C’est le seul endroit qui présente du liquide à sa surface avec ses lacs de méthane et d’éthane. Il y a aussi des dunes d’hydrocarbure qui ressemblent aux dunes de sable de la Terre.

En ce qui concerne les radiations cosmiques, l’atmosphère de Titan est composée d’azote et est 50% plus épaisse que celle de notre planète. Il y a également la magnétosphère de Saturne qui contribue à la protection contre les radiations.

Les grandes quantités d’hydrocarbure que l’on peut trouver sur Titan peuvent être utilisées comme sources d’énergie. Sous la surface, il y a aussi de la glace d’eau qui peut être exploitée pour obtenir de l’oxygène. Ce dernier est également utilisé pour la combustion des hydrocarbures.

Pour les humains qui vont vivre sur Titan, il ne sera pas nécessaire de porter des combinaisons d’astronaute. En effet, l’atmosphère est assez épaisse et il suffira de porter des vêtements chauds pour lutter contre le froid, et un respirateur pour ne pas suffoquer. Les maisons seront faites avec du plastique obtenu à partir des hydrocarbures et se présenteront sous forme de dômes remplis d’oxygène et d’azote.

Titan semble ainsi présenter de nombreux avantages. Evidemment, le seul vrai problème est comment y arriver. Il faudra encore attendre le développement de moyens de propulsion plus rapides pour éviter de rester trop longtemps dans l’espace et risquer d’être attaqués par les radiations cosmiques.

Mots-clés titan