Et si on parlait du taux de rafraichissement variable du Galaxy Note 20 Ultra ?

Le Galaxy Note 20 Ultra se distingue du modèle standard par son affichage à taux de rafraîchissement variable. Mais comment fonctionne cette technologie et quels sont ses avantages ?

Samsung a annoncé la série Galaxy Note 20 il y a un peu plus d’une semaine. La variante premium, le Galaxy Note 20 Ultra, promet des performances exemplaires. Une particularité qui se répercute bien évidemment sur le prix. En effet, le terminal coûte plus de 1300 €. En termes de fonctionnalités, le Galaxy Note 20 Ultra 5G propose des nouveautés qui en font un smartphone n’ayant pas à rougir face à la concurrence. L’une d’entre elles est la technologie VRR (Variable refresh rate). Comme son nom l’indique, il s’agit d’une fonctionnalité qui concerne la dalle AMOLED du flagship. Selon Sam Mobile, le Galaxy Note 20 Ultra est le premier téléphone à bénéficier du nouvel écran Super AMOLED à taux de rafraîchissement variable de Samsung.

Le Galaxy Note 20 Ultra est doté d’un écran à taux de rafraîchissement variable

Il importe alors de parler du fonctionnement et des avantages de cette technologie.

À lire aussi : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

Une économie d’énergie jusqu’à 22 %

D’après Samsung Display, le Galaxy Note 20 Ultra 5G est doté d’une nouvelle technologie d’affichage qui permet d’économiser davantage d’énergie par rapport aux modèles précédents. La dalle OLED de l’appareil utilise la technologie de fréquence adaptative pour réduire la consommation énergétique de l’écran jusqu’à 22 %.

Ladite technologie permet au panneau d’affichage d’utiliser des taux de rafraîchissement variables qui consomment « le moins d’énergie possible » pour chaque type d’application. Lorsqu’on joue, l’écran bascule ainsi automatiquement à 120 Hz. Pour le streaming, la fréquence descend à 60 Hz, à 30 Hz pour la lecture d’emails et jusqu’à 10 Hz en cas de visualisation d’images fixes et de navigation sur les réseaux sociaux.

À lire aussi : Le mirroring, un atout des Galaxy Note 20

Des taux variables

Avant le Galaxy Note 20 Ultra, les smartphones à taux de rafraîchissement élevé utilisaient des taux fixes. Autrement dit, les utilisateurs étaient obligés d’avoir un affichage 90 Hz, 120 Hz ou 144 Hz en fonction du smartphone et du réglage. Dans tous les cas, la fréquence ne pouvait généralement pas descendre en dessous de 60 Hz.

La variation du taux de rafraîchissement peut entraîner un scintillement notable de l’image en raison des différences de luminance. Un problème que Samsung a apparemment réussi à résoudre.

Bien que le constructeur affirme que le Note 20 Ultra propose un affichage VRR, ce mode d’affichage n’est pas tout à fait le même que celui dont bénéficient certains moniteurs de jeu et téléviseurs à écran plat. Ceux-ci offrent effectivement une plage de fréquence plus large.

À lire aussi : Prise en main des Galaxy Note 20 et Galaxy Note 20 Ultra