Et si on vous disait que les trottinettes électriques ne sont pas si écologiques qu’on le croit ?

L’air que nous respirons n’est plus très sain et les fumées dégagées par les véhicules de transport y sont bien entendu pour quelque chose. Les trottinettes électriques ont été proposées comme solution pour stopper l’émission de gaz carbonique. Pratiques et faciles à utiliser, elles ont vite été adoptées, et même ceux qui ont eu des réticences au début ont fini par céder.

Toutefois, une étude publiée sur IOPscience suggère que ce moyen de locomotion n’est pas tout à fait sans risque pour l’environnement. Au contraire, les tests menés tendent à penser que les trottinettes électriques causent des dégâts insoupçonnés sur notre planète.

Trottinette

Crédits Pixabay

Jeremiah Johnson, un des auteurs de cette étude, admet l’efficacité de la trottinette, mais reste ferme sur les menaces radioactives qu’il présente.

Ce ne sont pas vraiment les trottinettes qui polluent

Si les autres moyens de transport ont mauvaise réputation pour leur fumée d’échappement, les trottinettes ne posent de leur côté aucun problème, étant donné qu’elles fonctionnent avec une batterie électrique et rechargeable.

Selon l’étude, le problème viendrait des composants des trottinettes, mais également des véhicules qui servent à leur collecte et distribution. Les ressources utilisées dans la fabrication de chaque trottinette sont en effet très conséquentes, tandis que les véhicules chargés de les récupérer génèrent des émissions de CO2 très significatives.

Des alternatives plus écologiques ?

Une autre forme d’impact des trottinettes électriques sur l’environnement : elles détournent les gens des moyens de transport vraiment écologiques.

La moitié des personnes interrogées durant l’étude ont en effet déclaré qu’elles utiliseraient le vélo ou marcheraient à pied si les trottinettes étaient indisponibles. Ils ne sont qu’un tiers à avoir choisi la voiture ou les transports communs.

La marche à pied et le vélo restent toujours les moyens les plus respectueux de l’environnement. Électrique ou non, le vélo est une alternative plus saine face aux trottinettes électriques partagées. Le bus est également une bonne solution : de nombreux passagers qui partageant un même véhicule, c’est mieux que plusieurs trottinettes dans les rues.

Cela ne veut pas dire qu’il faut militer contre les trottinettes électriques. Comme l’explique Jeremiah Johnson : « il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte, mais les trottinettes électroniques sont plus écologiques que certains modes de transport ». Il a ensuite ajouté que « les entreprises et les administrations locales peuvent faire quelque chose pour réduire davantage leurs impacts. Par exemple, autoriser – ou encourager – les entreprises à collecter des trottinettes uniquement lorsqu’elles atteignent un seuil d’épuisement de la batterie. » Cela permettrait de réduire l’impact des trottinettes électriques sur l’environnement.